AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar

Aeryn Riannon

Messages : 151
Date d'inscription : 24/10/2015
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Lun 12 Mar - 21:21

Malgré l'humidité imprégnant le moindre de ses membres dans ses vêtements trempés, la jeune femme parvenait quand même à avoir trop chaud. Etait-ce le contact appuyé du dragon contre elle, ses propres émotions qui avaient tendance à lui filer un coup de chaud, elle n'en savait rien, mais sentait très nettement ses joues se colorer d'une teinte rouge caractéristique, clairement peu à l'aise maintenant qu'elle s'était mise elle-même au pied du mur. Le silence du jeune homme acheva de la mettre à mal, juste avant qu'il ne se laisse aller à un soupir dont la signification échappa à la rouquine. La pression sur son thorax s'évanouit soudainement et elle dû baisser les yeux pour comprendre qu'il venait en réalité de retirer le bras l'empêchant de se mouvoir pour le placer non loin de son épaule contre la paroi envahie de végétation. Ses yeux revinrent pourtant rapidement rencontrer à nouveau ceux brillants du dragon qui l'observait avec intensité désormais, juste avant qu'il ne reprenne la parole, semblant réduire davantage le peu de distance les séparant encore. Selene esquissa un infime sourire face à sa légère pique, ce n'était pas la première fois qu'il lui attribuait un tel adjectif, pourtant elle ne put s'empêcher d'y trouver une certaine forme d'affection, largement renchérit par ses propos suivants qui achevèrent de la rassurer quelque part. Le jeune homme ne s'était pas rebuté face à son aveu voilé, au contraire, il semblait presque désireux de pousser le vice jusqu'à la forcer à se montrer plus explicite, plus directe. La rouquine haussa un sourcil légèrement surpris, peu habitué de le voir tourner ainsi autour du pot, d'ordinaire lorsqu'il voulait quelque chose, il le disait très clairement, ou bien même le prenait sans faire dans la délicatesse. C'était probablement l'une des premières fois où elle le vit aussi indécis, et curieusement, cela lui plaisait quelque part, réchauffant son cœur qui jusqu'à présent tournait presque au ralenti en attendant la réaction du dragon. Ce dernier se tut finalement après l'avoir rassuré sur les raisons réelles de sa présence à ses côtés, et elle s'en sentit bien vite soulagée. Malgré cela, tout le corps de la jeune reine restait tendu, comme prêt à se dérober au moindre écart du jeune homme. Elle n'avait pas oublié son dérapage dans le campement, et en réalité, n'était pas prête de pouvoir le faire, appréhendant presque qu'il ne recommence à présent, autant qu'elle le désirait.

Aussi lorsqu'il aventura sa main contre celle de la jeune femme, cette dernière eut un infime mouvement de recul alors qu'il nouait ses doigts chauds aux siens avec délicatesse, s'approchant encore un peu d'elle. Son visage traduisant la surprise désormais, elle le fixait alors qu'il reprenait d'une voix bien plus douce que celle qu'elle pouvait lui connaître, la questionnant une nouvelle fois par rapport aux dernières paroles qu'elle avait pu lui adresser. Selene esquissa un nouveau sourire et baissa légèrement les yeux, tout en se concentrant sur le contact rassurant contre sa paume. Même si l'envie était bel et bien présente, plus qu'attiser par le rapprochement physique du jeune prince, elle se recula légèrement, autant que sa position le lui permettait, pour tenter d'apercevoir plus distinctement le visage du dragon avant de lui répondre, une nouvelle lueur brillant dans son regard, semblable à de la malice. -" Je ne fais que reprendre tes propres termes … libre à toi de me détromper … "- Bien évidemment, ils étaient tous deux amis depuis bien longtemps, mais il était pourtant clair dans l'esprit de la rouquine qu'avec cet interrogation, il ne parlait probablement pas d'amitié, mais d'un lien bien plus profond. Bien décidée à ne pas s'avouer vaincue la première dans cette joute verbale, elle se contenta de lui sourire légèrement en serrant la main du jeune homme posée dans la sienne, sans rien ajouter de plus que cette petite provocation, bien curieuse de voir comment il pourrait bien y réagir. Elle en avait une vague idée, son passif de don juan lui collait à la peau, du moins aux yeux de la rouquine, et elle ne doutait pas une seconde de la manière dont il pourrait bien lui prouver une telle chose, si néanmoins elle n'était pas en train de se fourvoyait sur la nature du lien qui pouvait les réunir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gin Evans

Messages : 172
Date d'inscription : 26/10/2011
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Lun 12 Mar - 22:16

L'argenté redressait lentement la tête pour jeter un regard inquisiteur à la rouquine. Il sortit de sa bulle à cet instant, croisant son regard dénué de colère où se lisait délibérément l'enjouement. Voilà qui tranchait complémentent avec la Selene de tout à l'heure. Quelque peu surpris par la subtilité soudaine de la jeune femme, notre ami esquissait un demi sourire.  Leur petit jeu reprenait plus ou moins son cours. Aelendil se délectait de ces échanges d'autant plus qu'il était certain cette fois de pouvoir toucher au but. Il l'avait toujours courtisé à sa manière sans mettre réellement les pieds dans le plat. Il comprenait qu'elle était tout aussi démunie que lui et soucieuse de se tromper. En l'occurrence, il ne craignait plus ce faux pas, lui. Il voulait assumer ce qu'il ressentait, lasse d'être dans l'ignorance ou encore d'être paniqué. Il savait que ça faciliterait bien des choses de lui faire comprendre définitivement qu'il l'aimait. Elle avait l'art et la manière de tourner autour du pot elle aussi. Toutefois, il sentit ses doigts agripper les siens, comprenant alors qu'elle était très probablement favorable à leur rapprochement. Son regard fiévreux pendu à celui de la jeune reine il lui répondit de cet air enjôleur, à son tour. « Hmpf... serrait-ce un défis ? Il approchait son visage du sien alors qu'elle recommençait à reculer le sien, indécise face à la maladresse de l'argenté. Alors il ajoutait en s'aventurant sur un terrain risqué, dicté par son instinct. Alors je crois savoir ce que tu souhaiterais... et je penses pouvoir y répondre... » berçant la jeune femme de ces paroles sincères, il cédait à cette pulsion qui l'incitait à prendre d'assaut ses lèvres depuis un moment.

Ainsi, le dragon libérait ses doigts de ceux de sa moitié pour venir empoigner sa hanche. Il la détachait légèrement du pilier pour épargner son dos tandis qu'il l'embrassait fougueusement en maintenant un certain contrôle. Son second bras tendait à vouloir venir se balader sur le buste de la rouquine lorsqu'elle cette dernière se dérobait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeryn Riannon

Messages : 151
Date d'inscription : 24/10/2015
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Lun 12 Mar - 22:49

A l'évidence, la légère pique de la jeune femme n'avait pas échappé à son comparse  et elle esquissa un infime sourire à son encontre lorsqu'il lui demanda s'il s'agissait d'une provocation, sans pour autant répondre, laissant planer le doute quant à la véritable signification de ses paroles. Appuyée contre la paroi dans son dos, elle soutenait avec ferveur le regard brûlant du jeune homme, rentrant à son tour dans un jeu dangereux auquel ils avaient déjà joués par le passé, sans grandes conséquences  pour autant. Ce soir néanmoins, Selene risquait de perdre l'avantage et tout contrôle en se lançant sur cette voie, et elle le savait parfaitement, reculant d'ailleurs la tête lorsque le visage du dragon se rapprocha lentement, comme pour l'inciter à ne pas chercher à aller plus loin. Elle faisait un pas vers lui pour finalement reculer de deux, c'était toujours ainsi, car sa méfiance maladive et sa fierté fichtrement mal placé ne cessait de lui mettre des entraves aux plus mauvais moments. C'est pourquoi lorsqu'il reprit la parole, non sans laisser entrevoir ses projets futurs, la jeune femme fronça imperceptiblement les sourcils avant qu'il ne capture ses lèvres avec empressement. Même si elle s'était attendue au fond à un tel geste de sa part, le provoquant presque avec ses propres paroles, la jeune femme eut pourtant un léger mouvement de recul qu'il stoppa rapidement en empoignant délicatement sa hanche pour l'approcher de lui sans la relâcher pour autant. Tout son être tendait à céder à l'étreinte fiévreuse qu'il lui offrait, pourtant la jeune femme s'y refusait toujours, et c'est lorsqu'elle sentit la seconde main du jeune homme devenir un tant soit peu baladeuse qu'elle finit par se dérober à son contact, glissant souplement sur le côté pour briser la proximité avec le dragon avant de l'observer, un sourcil légèrement haussé avant de finir par briser le silence qu'elle venait de provoquer en brisant leur échange. - "Oh non, tu ne crois quand même pas que ça sera si simple ?!" - Elle esquissa un sourire qui traduisait bien sa satisfaction d'avoir tout de même réussit à attiser l'intérêt du jeune homme jusqu'à ce point précis, mais quelque chose la retenait encore, précisément le point qu'elle venait d'évoquer. S'il était bien une chose que la jeune femme avait toujours eu du mal à supporter, même avant de découvrir l'ampleur des sentiments qui l'animait concernant l'argenté, c'était sa capacité à s'attirer les plus jolies créatures et à en profiter tranquillement. Cela avait commencé tôt, lorsqu'ils n'étaient encore qu'adolescents à la cour d'Alesseï et qu'elle voyait les nombreuses demoiselles en sa compagnie ainsi que celle d'Asloth. Il aurait été bien naïf de la part de la rouquine d'imaginer qu'à cet âge ingrat où les hormones avaient clairement tendance à gouverner tout le reste, le jeune prince n'avait pas cédé aux nombreux appels des courtisanes avides soit de pouvoir, soit d'attention. A sa décharge, l'adolescent qu'était Aelendil était plus que séduisant, elle-même lui avait déjà à l'époque trouvait un charme remarquable malgré son attitude naturellement froide. Le temps passé avec le jeune homme par la suite n'avait au final que confirmer l'un des traits de caractères dont elle dotait le jeune homme, persuadée jusqu'à présent qu'au moins trois femmes de sa connaissance avait partagé son lit. Selene désirait autre chose qu'une aventure charnelle en compagnie du jeune homme, elle voulait le garder pour elle, jalousement, égoïstement, sans jamais plus le céder à une autre, comme elle lui avait clairement exposée. Sans cela, elle refusait de se laisser aller avec lui, sa fierté lui interdisant clairement de finir en numéro sur une liste déjà bien remplie.

Elle se recula, retournant sous la pluie battante sans pour autant en tenir compte, se contentant toujours de fixer l'argenté avec un étrange sourire provoquant, avant qu'elle ne reprenne finalement, cherchant à lui expliquer son geste pouvant paraître contradictoire avec ses précédents aveux. -" Je n'aspire pas à n'être qu'un nom sur la longue liste de tes conquêtes passées ..." - Elle avait conscience qu'elle en demandait peut-être beaucoup compte tenu de l'afflux d'informations nouvelles pour cette soirée animée, néanmoins elle tenait à ce que l'information passe, sans quoi elle mettrait probablement rapidement un terme à ce rapprochement pourtant si agréable. La brûlure du baiser du dragon sur ses lèvres restait encore bien présente, et elle luttait contre ses propres pulsions l'incitant à retourner s'accrocher à son cou pour en quémander davantage. Mais pour une fois, son amour propre avait reprit le dessus, et elle parvint à se contrôler, l'observant au travers du rideau de pluie à quelques pas de lui à peine. Elle croisa les bras, ignorant la douleur tiraillant légèrement son épaule, et pencha la tête sur le côté en guettant une réaction de sa part, s'attendant à voir une vague de gêne quelconque l'envahir à l'évocation de ses batifolages passés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gin Evans

Messages : 172
Date d'inscription : 26/10/2011
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Lun 12 Mar - 23:44

Presque nez à nez avec la colonne multi-centenaire, l'argenté jetait un regard faussement blasé à sa moitié. Il n'était pas tellement surpris de sa réaction, se demandant encore la nature. L'avant-bras encore maintenu contre le pilier, il secouait légèrement et brièvement la tête. Qu'est-ce que c'était cette fois? Etait-elle si indécise d'être aussi peu docile à moins que cela représentait une forme de réticence... Rien ne lui était encore acquis, pas même la totale affection de la rouquine malgré ses désirs insolents précédemment exposés. Il croisait ensuite son regard espiègle et lui rendit ce sourire affable en restant encore plongé dans ce cocon enivrant. Sauf qu'elle, elle était bien décidée à le faire mariner encore un peu. D'ailleurs elle s’empressait de le lui annoncer une fois écartée. Là, reculant souplement de cet air aguicheur, Selene apportait un peu plus de lumière sur ses propos. De son côté, l'argenté s'était vite détaché du pilier pour commençait à la suivre lentement. Si jusque là il arrivait à la suivre, il en fut tout autre lorsqu'elle évoquait ne pas vouloir être un numéro dans son tableau de chasse. L'insinuation était claire bien qu'elle ne lui correspondait pas. Il roulait donc les yeux au ciel en comprenant qu'un autre malentendu risquait de lui compliquer la tâche. Cette fois, il n'y était pour rien, probablement victime d'une réputation infondée. Était-ce là une autre épreuve? Ou bien une preuve de son exigence, elle qui avait soumis l'idée de s’accaparer le dragon. Ce dernier était plus que décidé à répondre à ses attentes, ravi d'en partager la passion.

Sortant du porche sous lequel ils se trouvaient précédemment, Al ne prêtait pas la moindre attention aux trombes d'eau qui tombaient. Il replaçait sa chevelure en arrière, gominant celle-ci sur son crâne avant de sourire une nouvelle fois. « Hin hin...  Voyez vous ça... Je ne vois pas de quoi tu parles... » se contentait-il de répondre en pensant que cela suffirait probablement à ralentir la jeune mage. Au lieu de cela, la belle renchérissait, lui faisant part de sa réputation de Don Juan auprès de certaines femmes. Sans compter son adolescence... Selene semblait s'être fait une image on ne peut plus coureur de jupon du jeune dragon. Un mensonge des plus vicieux qui ne parvenait pas à le flatter. Lui qui n'aspirait qu'à convoiter seulement celle qui se trouvait en face de lui et ce depuis toujours. Il ne s'en vexait pas pour autant, capable de s'en dépatouiller. « Allons bon... je crois qu'il y a erreur sur la personne, ne me confonds pas avec ce cher Rhydian ! » annonçait-il avec une pointe d'arrogance alors qu'il ne cessait de la fixer. Bientôt la mage recommençait à le distancer et il balancer pour ne pas être le seul à devoir se justifier, révolté. « Je t'ai dis que Nell était une erreur... se torturait-il à reformuler avant de tilter sur autre chose. Et puis pourquoi devrais-je me sentir coupable de ces conneries alors que toi même tu sembles jouer double jeu avec ce sac à puce ?! Grognait-il légèrement en continuant de progresser. Je n'ai pas même le souvenir d'avoir courtiser qui que ce soit d'autre... » achevait le dragon en marmonnant presque la dernière phrase. Elle était en effet la seule, s'attirant l’intérêt du prince depuis leur adolescence. Mais ça, il ne lui concéderait pas facilement, lui aussi aimait se blottir de mystère. Et vu que tout était donnant-donnant entre eux, ils risquaient encore de tourner autour du pot...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeryn Riannon

Messages : 151
Date d'inscription : 24/10/2015
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Mar 13 Mar - 8:29

A mesure qu'il avançait sous la pluie dans l'espoir de rejoindre la jeune femme, Selene reculait toujours, sans pour autant le lâcher du regard, consciente qu'il aurait tôt fait de la rejoindre si elle le perdait de vue. S'il ne sembla pas comprendre ses insinuations du premier coup, prétextant ne pas avoir la moindre idée de ce à quoi elle pouvait bien faire allusion, elle lui jeta un regard désabusé, bien décidée à ne pas se laisser convaincre aussi simplement. Les mains désormais jointes dans son dos, dès qu'il faisait un pas dans sa direction, elle reculait de deux, histoire de maintenir une distance de sécurité entre deux. La rouquine savait que s'il la coinçait à nouveau, elle aurait probablement plus de difficulté à s'en défaire cette fois-ci, et n'escomptait pas se laisser prendre au piège une seconde fois avant d'avoir éclaircit certains points concernant le jeune homme. Sa route à sens inverse l'amenait lentement mais sûrement en direction du temple détruit un peu plus loin alors qu'elle ne tenait même pas compte des trombes d'eau les trempant tous les deux jusqu'aux os. Ce petit jeu lui plaisait en fin de compte, et elle était même satisfaite de le voir insister au mépris de ce qu'elle pouvait bien lui reprocher à mots couverts. Bien décidée à lui faire avouer ce qu'elle soupçonnait depuis un long moment le concernant, la jeune femme reprit la parole, lui faisant part de ce qu'elle croyait avoir déduit durant leur adolescence à les voir régulièrement accompagnés lui et son frère des plus belles femmes de la cour à l'époque. Pour autant, il ne se démonta pas et profita même de sa défense pour balancer une pique au loup invisible jusqu'à présent, où le mépris était clairement audible dans sa voix. Néanmoins, le prince avait visé plus juste qu'elle ne l'aurait cru, elle les voyait à peu près de la même manière dans ce domaine, l'un étant seulement bien plus discret que l'autre. Selene recula encore, les sourcils froncés de le voir cherchait à se dédouaner encore et encore, allant même jusqu'à aborder le sujet de la sirène. Ses dires tirèrent d'ailleurs un rire passablement moqueur à la jeune mage qui ne put s'empêcher un commentaire rapide d'ailleurs. - "Une sublime erreur alors …" - Mais elle abandonna bien vite son idée d'insister sur ce point lorsqu'il retourna la situation pour l'accuser à son tour d'avoir des mœurs volages.

Déroutée par ce revirement, la jeune reine ralentit légèrement sa fuite à contresens et le fixa, sourcils froncés face à cette accusation infondée étant donné que précisément, elle avait depuis toujours repoussé les avances de l'hybride, même en croyant Aelendil hors d'atteinte.  Malgré le fait de savoir le dragon intouchable lorsqu'il se trouvait encore dans les pattes de la sirène, elle n'avait pas cédé au loup pour autant, ne pouvant si aisément se trahir elle-même en fin de compte. Mais à la décharge du dragon, il est vrai qu'à avoir vécu durant presque six mois dans la même tente que l'hybride, il pouvait avoir quelques doutes concernant leurs agissements. C'est pourquoi elle reprit la parole, les bras à nouveau croisés sur sa poitrine, avec une expression faussement vexée sur son visage ruisselant de pluie. -" T'as du culot de me sortir ça alors que toi-même tu t'es me semble-t-il bien amusé à Kaer Morhen !" - Oubliant la prudence, elle fit un pas dans sa direction et reprit un ton légèrement plus haut, bien décidée à se libérer d'une vision n'ayant déjà que trop gangrenée son esprit. - "Oh oui, permets-moi de te rafraîchir la mémoire prince ! Les sources chaudes un soir, une sulfureuse mage rousse dans tes bras et un jeu visiblement attrayant étant donné qu'aucun de vous n'a fait attention à ma présence … ." - A l'évocation de ce passage peu glorieux la jeune femme baissa les yeux, soudain morose, ressentant toujours l'étrange peine qui l'avait envahi ce soir-là. Comme si à ce moment-là il n'avait pu régler son mal-être que par ce biais. Etait-ce de l'avoir trouvé dans les bras de Triss peu de temps après ses belles paroles qui l'avait tant rongée ? Probablement. Aujourd'hui, elle avait réussi à en faire abstraction quelque part, mais compte tenu des récents événements, elle ne voulait pas que son affection ne soit qu'une réaction à un moment difficile.  Constatant qu'il gagnait à nouveau du terrain, la jeune femme recula à nouveau, tressaillant légèrement lorsqu'un violent éclair déchira le ciel au-dessus du duo avant de se reprendre, se sentant clairement ridicule quelque part, et enchaîna comme si de rien n'était. - "Sans parler de celles que j'ignore sûrement. Et pour ta gouverne, Rhydian n'est jamais parvenu à ses fins, même si ce n'est pas faute d'avoir essayé. Va lui demander si tu ne me crois pas, il doit probablement encore rôder dans le coin !" - La jeune femme se demandait bien comment ils avaient pu en arriver là en fin de compte, à se balancer des piques sur des aventures prétendument existantes sous le déchaînement constant des éléments. Repoussant sa chevelure détrempée hors de son visage, elle croisa le regard du jeune homme qu'elle soutint, attendant qu'il ne cherche encore à la contredire, ou juste à la convaincre qu'elle ne deviendrait pas juste un nom suivant les autres une fois qu'il aurait obtenu ce qu'il désirait d'elle. Elle finit par reprendre une nouvelle fois, immobile sous l'orage désormais. -" Je me fiche de ton passif, mais qu'est-ce qui me dit que tu ne te tourneras pas vers une autre après avoir obtenu ce que tu veux ?" - La confiance pouvait avoir des degrés bien différent suivant le domaine dans lequel elle était accordée. Autant Selene savait qu'elle pouvait confier son existence entière dans les mains du prince sans craindre une seule seconde pour sa propre vie, autant elle doutait franchement d'être capable de s'accaparer jalousement le dragon en l'arrachant à d'autres séductrices potentielles. Un détail qui d'ailleurs lui faisait croire qu'il restait un coureur malgré tout était justement ce baiser qu'il lui avait volé devant la tente de Rhydian, alors même qu'il était encore attaché à la sirène à cause de l'enchantement de cette dernière.  Si même la magie pourtant puissante de cette créature n'avait pas réussi à contenir ses élans séducteurs, elle-même en serait bien incapable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gin Evans

Messages : 172
Date d'inscription : 26/10/2011
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Mar 13 Mar - 13:45

Ralentissant le pas m mécaniquement face à la nouvelle joute qu'ils venaient tout deux de démarrer, Al fronçait les sourcils, quelque peu amer en remuant le couteau dans la plaie nommée Rhydian. Également sur la défensive, la jeune mage s'était carrément arrêtée pour rétorquer vivement. Sa voix s'élevait à travers le brouhaha intempestif qu'ils ignoraient tout deux depuis le début. Elle osait un pas dans sa direction et ce fut lui qui s'arrêtait,  un tantinet décontenancé. Voilà qu'elle recommençait à se défendre en le mettant lui même en cause.  Cette fois encore il cherchait la raison de cette accusation lorsque le souvenir de Triss lui revint en tête. Déjà très concentré sur Selene à l'époque, l'argenté n'avait pas été marqué par la sorcière. En effet, il est vrais qu'ils avaient passé du temps ensemble grâce à leur affinité magique. Il haussait les épaules, sûr de lui, sûr de n'avoir rien fait de mal lorsqu'elle lui rappelait un épisode torride dans les bras de la sorcière. Cette fois ce fut la goutte d'eau de trop. Le dragon s'offusquait, frustré d'être mis au même titre que son frère, Rhydian ou encore d'autre coureurs de jupons sans fierté. Il n'eut pas de mal à se remémorer ce qu'elle lui rappelait. Il le fit avec une gêne pesante dans sa poitrine, conscient qu'il voulait blanchir son image.
Al entreprit quelques pas lents alors que la jeune femme s'éloignait, furtivement impressionnée par le ciel déchaîné. Il crut reconnaître l'amertume chez son amie alors qu'elle le fixait avec la même intensité que la sienne à lui. Elle ne perdit pas de temps pour se justifier, elle. Selene pensait avoir le contrôle en mettant le garçon dans le même panier que les autres. Elle se révélait être cette femme insaisissable en parfait accord avec les pensées du prince au fond. Seuls quelques "élus" avaient eu le droit à leur chance et il s'était manifestement trompé en y incluant le clébard. Le sarcasme de la mage concernant ce dernier et sa présence fortuite planquée dans les bois le fit rire. Il était agréablement rassuré, savoir que ni son frère ni le loup avait imposé sa marque sur la belle était plus que satisfaisant. Lui-même s'était fourvoyé sur le passif de son amie, incapable de voir les moindres signaux. Il passait une main sur son visage de haut en bas avant de gominer sa chevelure collante. Il détournait le regard en remballant son sourire. Il entreprit de lui répondre pour faire taire cette réputation définitivement quitte à lui avouer son attachement qui était enfin arrivé à maturité. Seulement, Selene reprenait la parole de cet air démuni, fatiguée de se battre. Il était si évident que la jeune femme craignait d''être abandonnée, connaissant parfaitement les mœurs humaines, elle.

Laissant notre ami médité sur ce qu'elle venait de lui annoncer en conclusion, manifestement elle décidait de cesser la fuite. Aelendil avait compris le message, saisissant l'importance de cet engagement qu'elle semblait désespérer. Il se sentit bête en réalisant que sa chance lui avait toujours été donnée. Si seulement il ne s'était pas autant voilé la face par crainte de ses propres émotions...  Ils restèrent quelques courtes secondes à se jauger avant que notre ami ne décide de faire le premier pas. Un vrais cette fois-ci. Il mit momentanément de côté ses pulsions sous clefs afin de gagner avant toute chose une nouvelle forme de confiance. Peut-être qu'elle avait besoin d'entendre à son tour ce qu'il ressentait. Nonchalamment, Al approchait en maintenant une certaine lenteur dans son avancée. Le visage bien moins aguicheur de par ses traits imprégné de sérieux dans cet instant se prêtant subtilement aux confessions intimes. Brisant enfin son silence d'embarras, il dit en fronçant les sourcils. « Tsss... Tu n'as fais que tirer tes propres déductions si je comprends bien... et puis, si tu te trouvais réellement à la source ce soir-là, peut-être aurais-tu amorti ton jugement. Son visage devenait d'autant plus ferme tandis qu'il se justifiait à cœur ouvert en profitant de la distance.  Il soupirait la nostalgie avant d'ouvrir grand son cœur pour la première fois. Je n'ai cessé de penser à toi depuis que tu es apparue à la cours. Il détournait le regard, un brin furieux en repensant à l'ambiance tendue que générait cette affection à l'époque se fichant bien de ce qu'il venait d'avouer. Asloth l'a vite découvert, et comme tu devais t'en douter...ce qui était à moi lui appartenait d'abord en premier... ses yeux bleus pâles de nouveau braqués sur le visage de sa moitié, il reprit avec la même ferveur dont elle avait fait preuve précédemment. Mais quand j'ai su que tu étais Ash... Je t'ai désiré bien plus que je ne pouvais l’admettre même si l'occasion m'avait été donnée. achevait-il en calmant son ardeur avec ces derniers mots. Je regrette que nos chemins se soit séparés ainsi... J'ai cru avoir perdu le seul être capable de m'accepter, la suite tu l'as connais dans ses grandes lignes. L'humanité ne pas non plus épargné.» S'arrêtait-il en faisant également une pause dans son avancée. Il laissait la jeune femme avaler la pilule se demandant si au fond elle ne s'en était pas douté. Il attendit une réaction de sa part avant de reprendre, le visage tiré par toutes ces années passées à fuir ce qu'il désirait pourtant ardemment. « Selene, je n'étais plus moi même depuis des années quand je t'ai conduis à Asloth. C'est justement en me souvenant qui tu étais que ma conscience humaine m'est revenue. Je suis retourné au château sans avoir réfléchi uniquement pour te revoir. J'ai cru pouvoir réparer bêtement mes erreurs.Al reprit sa marche lente, sans laisser Selene et ses réactions interrompre ce qu'il tenait tant à lui confier. Un brin révolté et lui demandait sans attendre de réponse, parti dans sa lancée. Comment aurais-je pu t'avouer ce que j'étais et tout ce que j'ai fais alors que tu semblais tolérer de jour en jour ma présence ?! Le sort était une aubaine, un moyen de m'assurer une place à tes côtés ! Je n'ai tout simplement pas eu le courage de t'aimer ! Et tu me juges coupable et capable d'avoir pu chercher ailleurs ce que je craignais de goutter ?! Bientôt la proximité poussait Selene à s’emmitoufler dans ses retranchements physique et psychiques. J'ai succombé à ma propre malédiction en Skellige, comme Avallac'h l'avait prévu c'est pourquoi j'ai rejoins aveuglément la Chasse, désespéré car je pensais que tu me renvoyais définitivement ! Quoi qu'il en soit... j'ai compris bon nombre de chose lors de notre séjour dans le passé, j'ai réalisé entre autre ce que je ressentais pour toi, c'était si puissant que même sans souvenir ou malgré l'enchantement je ne pensais plus qu'à toi et le vide insatiable que tu avais laissé. Crois-tu qu'un simple enchantement aurais suffit à m'éloigner de toi? » Selene avait allongé ses pas en reculant jusqu'à heurter les vestiges de quelques marches. Elle semblait hésitante et ne cessait de reculer en voyant l'argenté tout près. Il gardait cet air ferme bien que son ton s'était adouci depuis quelques secondes déjà. Le talon de la jeune femme glissait tandis qu'elle gravissait machinalement l'obstacle en tentant toujours d'avaler la pilule. Il tendit le bras pour l'attirer en avant et l'empêcher de finir affalée dans les marches. Ce serrait de la pure provocation. Le dragon avait dosé suffisamment sa force pour ne pas forcer la rouquine à finir contre lui. Il se contentait de maintenir son appuie, bras entremêlé au sien alors qu'elle le fixait, surprise ou craintive, il l'ignorait. Cet incident benin mit un terme aux confessions de l'argenté, conscient que cela ne suffirait peut-être pas. « Moi je ne m'en fou pas du passif que tu m'as collé... Tu n'es pas un caprice de ma part. Alors dis-moi sérieusement, penses-tu encore que j'ai été assez stupide pour céder à une autre que toi, volontairement ? » insistait-il pour conclure ses justifications. Il relâchait l'avant bras de la mage en restant en bas du petit escalier, le visage interrogateur. Finalement , ça avait été plus facile que prévu maintenant qu'il  connaissait les sentiments de sa moitié. Loin d'être le garçon embarrassé d'autrefois, il avait cette assurance qui le rendait à présent enjôleur malgré son masque de glace.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeryn Riannon

Messages : 151
Date d'inscription : 24/10/2015
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Mar 13 Mar - 15:18

Quelque peu méfiante après ce qui ressemblait presque au début d'une nouvelle dispute, la jeune femme observait son ami avec intensité, prête à se reculer dès lors qu'il tenterait à nouveau de se rapprocher d'elle. Elle s'attendait clairement à de nouvelles justifications, presque à se prendre de nouvelles accusations elle-même, elle s'attendait même à ce qu'il abandonne et finisse par rebrousser chemin, n'ayant probablement ni l'envie ni la patience de chercher à lui prouver le contraire. Elle s'attendait à beaucoup de choses pouvant venir de lui, mais certainement pas à ce qui allait suivre. La voix du prince s'éleva au-delà des éléments tumultueux les entourant, parvenant aisément à la jeune reine malgré les trombes d'eau, et si en premier lieu il sembla effectivement remettre en doute les accusations qu'elle venait de lui balancer, son discours changea pourtant très vite de ton en abordant un passé révolu depuis longtemps. D'abord sur la défensive, le visage de la rouquine changea bien vite d'humeur pour afficher un masque empli de surprise et d'incompréhension. La dragon était ni plus ni moins en train de se livrer complètement face à elle, agissant comme jamais encore elle ne l'avait vu faire, ce qui la coupa momentanément dans ses propres réflexions. Happée par les aveux percutants de ce dernier, elle reculait mécaniquement en le voyant avancer dans sa direction, sans pour autant se défiler complètement, presque avide d'en entendre davantage alors qu'il semblait ne plus pouvoir s'arrêter. Sa gorge se serra lorsqu'elle comprit à quel point elle avait pu se tromper durant aussi longtemps concernant les réelles motivations de son ami. Lorsqu'il l'avait repoussé en découvrant sa véritable identité lorsqu'ils étaient adolescents, Selene avait toujours cru que c'était par fierté, par refus de s'être senti aussi proche et aussi complice avec un membre du sexe opposé. A l'évidence, la réflexion du dragon était, déjà à l'époque, bien plus complexe qu'il ne voulait bien le laisser paraître derrière son masque impassible. Il enchaîna sur sa capture et sa première vrai rencontre avec le dragon qu'il était alors, chose qu'elle lui avait pardonné depuis bien longtemps, sans vraiment avoir le fin mot de l'histoire. Aelendil s'était largement racheté depuis cet écart, et même si c'était probablement là le début de leur situation critique, elle ne parvenait pas pour autant à lui en vouloir. Toutefois, les propos du jeune homme confirmèrent ce qu'elle pensait depuis un certain temps déjà, à savoir que sa forme draconique semblait avoir une forme de conscience différente de la sienne. En effet lorsqu'il s'était perdu auprès de la chasse, pas un instant la jeune reine n'avait pu reconnaître son ami sous les traits du dragon. A la différence de quelques jours plus tôt où il l'avait tiré de l'emprise de son frère.

Tout en se livrant sans concession à la rouquine, le prince avançait toujours vers elle, la forçant involontairement à reculer si bien que ses pas à l'aveugle se firent de plus en plus compliqué, surtout qu' elle se concentrait bien plus sur les paroles de sa moitié que sur ce qui pouvait bien se trouver dans son dos. Elle manqua de chuter une ou deux fois, lui permettant ainsi de réduire un peu l'espace les séparant encore. Il lui donna également une version différente concernant l'enchantement de la sirène, ce qu'elle prenait pour un caractère volage, il lui exposa une raison à son geste bien différente, et pourtant logique compte tenu de ses aveux précédents. Selene encaissait le trop plein d'informations, incapable de trouver comment réagir ou quoi répondre, se demandant même l'espace d'un instant si c'était bien le prince qui s'adressait ainsi à elle tant il était inconcevable d'ordinaire qu'il se montre aussi loquace et sincère. Toujours en proie à l'incompréhension, Selen tenta vainement de gravir l'obstacle l'empêchant de continuer sa retraite, mais positionna maladroitement son pied et manqua de glisser sur le pierre humide sans la réactivité du dragon désormais tout proche. Par réflexe, la jeune femme tendit le bras en cherchant un appui ou une prise quelconque, et sentit bien vite la poigne ferme du jeune homme se refermer sur son avant-bras, la sauvant ainsi d'une chute douloureuse. Elle se raidit pourtant au simple contact du garçon, craignant une nouvelle tentative d'approche de sa part en profitant de sa faiblesse passagère, mais il n'en fût rien, ce qui la laisse stupéfaite. Se contentant de la maintenir le temps qu'elle reprenne ses appuis sur les marches glissantes, il la relâcha aussitôt après avoir brièvement reprit la parole, restant sur l'étage inférieur, presque à son niveau désormais. Rapatriant sa main contre son torse comme si elle venait de se brûler, ils échangèrent un regard silencieux, Selene était tout aussi perdue que profondément ébranlée par de tels aveux. Son esprit bouillonnait, elle peinait à trouver quoi dire alors que visiblement, il attendait une réaction de sa part. La gêne la prit et elle baissa légèrement les yeux sur ses propres mains maintenant qu'il avait chamboulé toutes ses belles certitudes passées.

L'orage avait eu le temps de bien se rapprocher des deux acolytes, grondant sourdement non loin des ruines désormais, mais aucun des deux ne semblaient s'en préoccuper pour autant, ni même se soucier du fait d'être désormais entièrement trempés. Selene eut un rire nerveux, tentant de faire le tri rapidement dans cette masse importante d'informations, avant de bafouiller maladroitement, sans pour autant oser relever ses yeux perdus vers ceux du prince. -" J'ai toujours cru que tu m'avais rejeté adolescent parce que tu m'en voulais de t'avoir privé de Ash en te cachant qui j'étais …" - La jeune femme passa une main sur son front en retenant difficilement ses sanglots, bien plus marquée par les propos du dragon qu'elle n'aurait pu le croire. Elle se sentait stupide de n'avoir rien vu durant tout ce temps, d'avoir autant douté face à lui, alors qu'au fond, ils semblaient tous deux nourrir le même attachement réciproque depuis de nombreuses années. Sa crainte d'un quelconque lien lui avait posé des oeillères que les paroles du prince venaient à peine de fissurer pour lui permettre d'entrevoir l'autre version, celle dont elle ne se doutait pas. Incapable de le regarder dans les yeux, Selene se détourna légèrement, semblant chercher à s'esquiver encore et toujours, alors qu'elle ne fuyait plus que sa propre ignorance désormais. -" Je n'aurai pas imaginé ça. "- Un éclair proche la coupa brusquement dans ses paroles maladroites, coupant net un chêne proche en faisant sursauter les deux acolytes. Selene ne s'était pas aperçu que l'orage s'était tant rapproché, trop prise par les révélations invraisemblables du prince, et blêmit légèrement en prenant enfin conscience de la situation dans laquelle ils se trouvaient. Trempés jusqu'aux os, perdus en pleine forêt à la merci des éléments, ils ne pouvaient rester ainsi sans prendre de risque en fin de compte. Comme pour lui donner raison, la pluie redoubla de violence, si bien que la jeune femme cessa de réfléchir et saisit la main du dragon pour l'entraîner à sa suite, désireuse de rejoindre le couvert de ce qui ressemblait à s'y méprendre à un ancien temple.  Le pied sûre malgré les dalles glissantes, ils gagnèrent la plus vaste des salles dont le toit était en partie éventré, laissant passer des trombes d'eau, si bien que la rouquine préféra délaisser l'endroit rapidement pour s'engouffrer un peu plus à l'intérieur de l'immense bâtisse en ruines. L'obscurité y régnait de plus en plus et elle gardait sa main libre contre le mur pour se guider avant de parvenir à une salle bien plus petite, et encore intacte malgré la végétation qui tentait de s'engouffrer à l'intérieur. Les éclairs illuminaient l'endroit par instant, et elle y fit quelques pas avant de relâcher finalement sa prise pour s'appuyer contre un mur, ses vêtements gorgés d'eau gouttant lentement sur le sol. Un rayon lunaire éclairait légèrement l'endroit, assez pour qu'elle puisse apercevoir le visage du jeune homme, empreint d'une sérénité qu'elle ne lui aurait pas soupçonné sans pour autant oser le regarder directement, avant de lâcher un infime soupir. - "En fait, je me disais juste que tu ne pouvais pas t'attacher à quiconque … Qu'un prince, un dragon par dessus le marché, n'avait pas ce luxe." - Repoussant sa chevelure trempée tout en l'essorant vaguement, elle trouva finalement le courage de lever les yeux vers le dragon, percutant tout à coup qu'elle n'avait probablement plus de raison de douter ou de craindre ce qui pourrait se produire, c'est pourquoi elle esquissa un infime sourire empreint d'une tendresse qui ne lui était pas familière. -" J'ai l'air bien stupide maintenant. Pas un instant je n'ai pu imaginé que tu ne restes pour une autre raison que la magie de ma tante. Après tout, qui voudrait d'une bâtarde elfique au destin maudit comme amie, ou davantage ? Tu es vraiment étrange …" - Passé le choc de cette découverte, les paroles du dragon avaient pourtant finies par atteindre le cœur de la jeune femme, mettant un terme à ses doutes persistants concernant ce dernier. Elle lui faisait confiance, savait qu'il ne lui mentirait pas sur un tel sujet, qu'il ne lui mentirait pas tout court d'ailleurs, ils s'en étaient fais la promesse des années plus tôt. Repoussant sa tignasse un peu moins dégoulinante sur son épaule, elle plongea son regard dans celui du jeune homme qui s'était quelque peu rapproché avant de lâcher dans un souffle. - "Pardon d'avoir douté de toi. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gin Evans

Messages : 172
Date d'inscription : 26/10/2011
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Mar 13 Mar - 17:05

Esquissant une moue imperceptible tant il était perplexe face au silence de la rouquine. Il espérait avoir trouvé les mots justes sans s'être égaré. Il observait la jeune femme dont l'attention s'était posée sur ses mains. Était-elle sous le choc ? Il ne sut quoi dire de plus l'espace d'un court instant. Il cherchait du regard une porte de sortie à travers tout cela, remettant en doute les réelles envies de la jeune reine. Bien que le silence de la mage fut court, l'attente demeurait intenable de par son silence pesant. Elle ouvrit toutefois la bouche pour exprimer un détail qu'ils avaient déjà abordé une année plus tôt. Il lui avait alors révéler avoir agir égoïstement en vouant la protéger, sans mouiller ses réelles sentiments. Visiblement touchée par la réalité, Selene déversait quelques larmes qui lui serrèrent d'avantage la poitrine du prince. Elle recommençait alors à fuir son regard alors qu'il s'attendrissait, bouche entrouverte. Il lui laissait le temps, faisant preuve du patience inopinée en vue de son envie d'étreindre la rouquine. Elle reconnaissait ne pas avoir envisagé les choses ainsi et au même moment un éclair déchiré le tronc d'un arbre à quelques mètres d'eux. Coupant court à leur échange, Al jetait un œil passablement inquiet à l'arbre avant de reporter son attention sur la mage.
Cette dernière s'était d'ailleurs reprise et saisissait la main de notre ami avant de le devancer. Le geste parlant de lui-même d'entrée de jeu, Al s'était élancé à sa suite aussitôt dans l'idée commune de se mettre à l’abri. A aucun moment la tempête ne l'avait inquiétait, obnubilé par celle qu'il ne comptait plus quitter.

Selene les entraînait plus profondément dans les ruines, passant les portes percées d'un ancien temple. Bien que la grisaille du climat rendait l'endroit sinistre, nul doute qu'au soleil c'était un spectacle mystique. La végétation envahissantes rendait les ruines verdoyantes et plutôt bien conservées. Al ne s'attardait toutefois pas aux décors dans sa course, distrait. Il esquissait un sourire mi enjoué mi gêné lorsqu'elle fit mine de s'arrêter avant de reprendre sa course en ne trouvant satisfaction dans le décors. Il eut l’impression de revivre la même adrénaline qu'à son adolescence alors qu'il fuyait constamment les chambellans d'Asloth pour ne pas être surpris avec la rouquine. Il fallait complètement con pour ne pas comprendre qu'il avait réussi à percer la garde de Selene. Cette idée laissait libre cours à toutes sortes de fantasmes, encore une fois.
Ils s’engouffrèrent donc dans une des ailes de la bâtisse où la jeune femme stoppait ses pas dans une pièce encore munie d'un plafond. Le trous au fond d'où s'infiltraient la végétation faisait courir des litres d'eau le long d'épaisses racines. Aucune salle n'était finalement épargnée complètement. Al balayait l'endroit du regard tandis qu'il sentit la main de Selene se dérober. Il lui jetait alors un regard, sa vision était débarrassée des assauts de la pluie, tout comme l'image en face de lui. Elle revenait sur ses appréhensions passées, réalisant ouvertement les sentiments du dragon à son égard. Sa remarque finale le fit sourire alors qu'il approchait, ne pouvant plus détacher son regard de la mage qui le gratifiait également d'un sourire ravageur. « Je crois que j'ai le goût du risque...pas toi ? » disait-il en levant un sourcil à son attention alors qu'elle semblait se décharger contre le mur face à lui. Plus sérieuse que lui à cet instant, étrangement, Selene rétorquait pour excuser son manque de lucidité. C'était tout à son honneur et le dragon en avait pleinement conscience. Il savait qu'il était le plus coupable des deux en ayant toujours craint ce qu'il ressentait. C'est pourquoi, il se contentait de garder le silence un court instant. Il approchait avec une hésitation qui alourdissait ses pas, tiraillé par l'attitude à tenir. « Je... » il se ravisait alors que son regard se perdait sur la crinière sauvage de la reine ramenée vers sa poitrine. Il déglutit, se mordant la lévre inférieure en souriant un brin décontenancé tout en baissant le menton d'amusement. Il revint aussitôt à la charge et levait un sourcil en se concentrant. «J'espère avoir fais bien plus que t'ôter des doutes... » lâchait-il d'une voix basse alors qu'il réinstaurait la proximité entre eux. Il s'arrêtait à quelques minces centimètres d'elle, la respiration quelque peu saccagée. Son regard endurci trahissait son désire ardent qu'il s'éfforçait de contenir. Des vagues de chaleur s'amusaient à le tyranniser, bientôt sa chemise n’allait pas tarder à être sèche sous son manteau alourdi d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeryn Riannon

Messages : 151
Date d'inscription : 24/10/2015
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Mar 13 Mar - 18:13

La remarque du jeune homme concernant ses goûts étranges tira un léger rire à la rouquine qui restait blottit contre la paroi pierreuse tout en l'observant arrivé lentement, comme s'il prenait son temps, presque hésitant à l'idée qu'elle puisse encore se dérober à son approche, ce qui traversa effectivement l'esprit de la jeune reine, mais plus par désir de le faire tourner en bourrique que par crainte réelle désormais. Curieusement, elle avait bien envie de se faire désirée un peu, même si dans son regard de jade couvait la même fièvre dévorante que dans celui du dragon. Mais elle aimait bien jouer avec lui, ce petit jeu piquant qui consistait à lui laisser entrevoir son but pour se retirer au dernier moment jusqu'à ce qu'il ne craque pour de bon. La rouquine esquissa un sourire enjôleur à l'attention de sa moitié et pencha légèrement la tête sur le côté sans le quitter du regard lorsqu'il reprit une fois proche d'elle, suffisamment pour pouvoir la frôler s'il le désirait, si bien qu'elle pouvait voir son torse se soulever à un rythme irrégulier par moment, avant de revenir planter son regard brûlant dans celui du jeune homme, hésitant à lui répondre ou à le laisser mariner un peu plus. A dire vrai, il n'avait pas fait que lui ôter la plupart de ses craintes, il lui avait également apporter la preuve qu'elle pouvait compter sur lui quoi qu'il advienne. Faisant mine d'hésiter, la jeune femme finit par croiser les bras et prit la parole en contrôlant au mieux les nuances d'envie dans sa voix pour le pousser à réagir. - "Et que crois-tu que tu aurais pu m'ôter d'autres que des doutes ?" - Il lui devenait de plus en plus compliqué de résister à ses propres pulsions, pourtant elle ne fit par le moindre geste pouvant indiquer au dragon qu'elle se trouvait clairement en position de faiblesse s'il lui prenait l'envie de retenter une nouvelle fois sa chance. Mais au fond, elle n'attendait presque que ça en fin de compte, curieuse pourtant de voir combien de temps il pourrait bien tenir à ce petit jeu avant de chercher à s'approprier complètement la jeune femme. La respiration légèrement haletante, frissonnant légèrement sans être capable de savoir s'il s'agissait de l'humidité et de son désir muselé, la jeune femme s'attardait désormais sur d'infimes détails émanant du jeune homme. Une goutte de pluie accrochée à l'une de ses mèches opaline, la veine courant le long de son cou, parcourut de mouvements rapides et saccadés, ses yeux perçants ne déviant pas un seul instant de son propre visage, ce tic étrange qu'il avait de se mordre la lèvre qui lui donnait un air presque timide malgré sa stature imposante. Des détails insignifiants qui pourtant ne faisaient qu'attirer un peu plus la rouquine dans les filets de sa moitié sans même qu'il ne s'en rende compte. Aussi lorsqu'il ne fut plus qu'à une poignée de centimètre de son visage, elle haussa un sourcil amusé et s'esquiva une nouvelle fois en se baissant légèrement pour se glisser souplement le long du mur avant de croiser les bras, le visage définitivement teinté d'une lueur joueuse. -" Eh bien ? Le prince aurait-il perdu sa langue tout à coup ?" - Un sourire en coin, elle reculait jusqu'à un autre pan de mur sans le perdre de vue, l'incitant presque à la rejoindre à travers ses mimiques. Ignorant ses vêtements alourdis d'eau ralentissant ses mouvements, la jeune femme se mouvait pourtant avec aisance, et malgré ses esquives, tout son corps la trahissait, dévoilant sans peine ses intentions réelles. Selene retira ses mitaines détrempés qu'elle balança dans un coin et hésita même à se défaire de sa ceinture et de sa tunique, consciente que cela pousserait le vice au-delà du raisonnable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gin Evans

Messages : 172
Date d'inscription : 26/10/2011
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Mar 13 Mar - 19:27

Les yeux plissés face à la réplique tordue de la jeune femme, Al souriait de plus bel. Leur complicité ne les avait finalement jamais réellement quitté. Tout deux plongés dans une atmosphère torride, ils ne semblaient pas tant démunis de répartie.  Plus de tabou, plus de secret ni mensonge, juste leur sincérité partagée. L'argenté ne détournait pas le regard cette fois, relevant et soutenant l’expression fiévreuse sur le visage de la mage. Il terminait de réduire l'espace les séparant, persuadé que cette fois elle ne se déroberait plus. La réplique de Selene était claire, telle une autorisation il lui parut évident que la jeune femme se languissait du même désire que le sien. C'est pourquoi, il ne dit mot et se contentait de plaquer sa main droite sur la parois fraîche non loin de la tête rousse avant de venir se pencher lentement. Il était désireux de retenter sa chance mais fut une fois plus contrer. Pour une fois qu'il agissait avec douceur... il l'observait se glisser sur le côté tout en l'aguichant avec d'autres provocations d'autant plus houleuse dans un sens. Clairement frustré, l'argenté tournait les talons à la suite de la rouquine en souriant de manière carnassière. Elle s'éloignait encore en cherchant très certainement à taquiner le dragon.

Al fit un pas avant de se stopper, sa poitrine tambourinait d'adrénaline alors qu'il la reluquait avec désire. Il levait le menton avant de lui annoncer avec une conviction enflammée. « Hmm... Je crains d'avoir perdu bien plus que cela... il s'élançait sur sa moitié qu'il bloquait contre la parois, ses mains agrippaient les poignets de sa proie qu'il avait également plaqué. Là, Al vint aussitôt se presser contre la jeune femme en respirant le parfum enivrant de cette proximité en baladant ses lèvres près de son oreille. Je t'ôterais volontier plus de choses si tu cessais de me fuir... » sur ces mots il replaçait son visage devant le sien avant de lâcher l'un de ses poignets pour plonger ses doigts sur la nuque rousse. Ses lèvres défiant celles de Selene aussi frémissantes que les siennes, il put enfin l'embrasser et goûter à sa réponse. Il lâchait sa seconde prise pour d'abord enlacer intégralement la mage dans un geste d'affection pure et si bénin en soit. Quand ils furent rassasiés de sentir la présence de l'autre , le dragon se débarrassait de son manteau qui limitait ses mouvements. La seconde d'après, Al empoignait les hanches de la jeune femme pour les bloquer sur les siennes et ainsi la surélever. Il sentit son dos le picoter légèrement face à sa brusquerie envers Selene. Excité comme jamais, l'argenté en oubliait la douceur face au répondant de sa partenaire. Il n'avait de contrôle que ce que lui imposait la jeune reine. L'argenté n'avait encore jamais connu une telle pulsion même lorsque Nell manipulait son cœur. Quelque peu maladroit de par sa nature bestiale, ce fut Selene qui tirait manifestement les ficelles de ces préliminaires qui durèrent à en perdre l'envie pour certains...  Seulement, la passion seule du prince suffisait à faire durer leurs ébats, infatigable pour ainsi dire. Lui l'étais par contre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeryn Riannon

Messages : 151
Date d'inscription : 24/10/2015
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Mar 13 Mar - 21:04

Un léger rire s'échappa des lèvres de la rouquine à l'instant où la maîtrisait une nouvelle fois, la plaquant contre le mur le plus proche sans espoir de s'échapper cette fois-ci. Mais en fin de compte, elle n'attendait que cela, et était simplement un peu surprise qu'il craque aussi rapidement en fin de compte. Ne cherchant absolument pas à se défaire de son emprise, elle l'écouta attentivement, frissonnant en sentant ses lèvres taquiner la peau fine de sa gorge alors qu'il lui reprochait gentiment sa manie de s'esquiver constamment. La respiration de la jeune femme changea bien vite de rythme ainsi blottie contre sa moitié et elle n'eut guère le temps de lui répondre quoi que ce soit qu'il s'emparait à nouveau de ses lèvres pour la réduire définitivement au silence, ce à quoi elle ne broncha pas, profitant de sa main libre pour se saisir d'un pan de son manteau dégoulinant d'eau et le tirer davantage contre elle ce qu'il fit sans se faire prier. Les secondes s'écoulaient, silencieuses et enfiévrées alors qu'elle avait finalement abandonné la moindre de ses barrière pour simplement profiter de sa présence enivrante. La frustration qu'elle avait volontairement provoqué chez le dragon le rendait brusque, impatient, si bien que quand il la souleva de terre en la plaquant rudement contre le mur, elle sentit son dos la faire souffrir à l'endroit où étaient disposés ses entraves, si bien qu'elle le repoussa doucement plusieurs fois pour l'inciter à se montrer un tant soit peu plus délicat. Ils ne parlaient pas, n'en avaient finalement pas besoin pour parvenir tout de même à se comprendre et elle prit un malin plaisir à faire durer cette échange torride, promenant ses paumes sur toute la peau du jeune homme qu'elle était en mesure d'atteindre, dessinant de ses doigts tremblants certains contours de sa musculature avant de se décider finalement à lui ôter sa chemise qui était plus gênante qu'autre chose. Le reste des vêtements vola rapidement d'un côté comme de l'autre, et malgré l'humidité ambiante, ils étaient très loin d'avoir froid. Ils passèrent un long moment à se redécouvrir, mais la patience du dragon finissait pourtant par atteindre ses limites, et étrangement, celle de Selene n'était pas tellement plus développée. La rouquine s'abandonna comme elle ne l'avait pourtant jamais fait, empli d'une fougue qui jusqu'alors lui était inconnue, répondant à la passion sans faille de son amant. L'esprit dans une brume d'envie, incapable de réflexions désormais, seul son corps agissait par instinct, ignorant les pics de douleur provoqués par leur attitude un brin bestiale. Toute notion du temps était également exclus tant ils étaient prisonniers de leurs désirs impérieux désormais.

Allongée sur le manteau du dragon, Selene fixait le voûte du plafond, les yeux dans le vague. Un timide rayon de soleil venait percer dans la petite pièce, leur offrant suffisamment de luminosité pour voir ce qui les entourait. Sa chevelure en bataille largement étalée autour de sa tête, la jeune femme reprenait lentement des forces après sa nuit mouvementée. Déjà affaiblie, ses joutes physiques avec sa moitié lui avait pompée bien plus d'énergie qu'elle n'aurait pu l'imaginer, et elle peinait désormais à récupérer convenablement, même si elle gardait cet état de fait pour elle, peu désireuse d'inquiéter son amant allongé près d'elle. Elle délia ses muscles endoloris en s'étirant longuement avant de rouler légèrement sur le côté pour venir se blottir contre lui, se glissant souplement à l'intérieur de son bras dont elle sentit la main se poser sur sa hanche quelques secondes plus tard. Ni l'un ni l'autre n'avaient dormis, trop enfiévrés pour être rapidement satisfaits, leurs ébats s'étaient éternisés une bonne partie de la nuit, enchaînant certaines pauses à des moments bien plus intenses. Pour autant, elle n'aurait échangé sa veille contre rien au monde, bien plus sereine et comblée qu'elle ne l'avait encore jamais été. La tête posée sur l'épaule de l'argenté tout aussi nu qu'elle l'était, et simplement recouvert d'un morceau de tissu divers sans savoir s'il s'agissait de sa chemise à lui ou de sa robe à elle, elle le détailla une nouvelle fois, souriant en découvrant à quel point leur amusement nocturne les avait encrassés. La peau ordinairement claire du jeune homme comportait désormais de larges zones d'ombres, ainsi que d'autres marques dont elle était la seule coupable. Plongée dans sa bulle de bien-être, Selene n'avait qu'une envie, y rester. Au diable la guerre, au diable les obligations royales, au diable tout le reste, la seule chose qui comptait pour elle désormais se trouvait entre ses bras, et elle ne voulait s'en défaire pour rien au monde. Le soleil s'étira, augmentant la luminosité de la pièce tout en leur rappelant de manière silencieuse que le  temps ne les attendrait pas. La rouquine soupira doucement, brisant ainsi le silence détendu qui régnait avant de se redresser sur un coude pour apercevoir le visage du dragon, s'attardant plus que de raisons sur ses yeux clairs où brillait désormais une nouvelle lueur qu'elle avait déjà apprit à adorer. - "Va falloir qu'on bouge … "- Le regret se sentait clairement dans sa voix, consciente qu'il n'en avait probablement pas plus envie qu'elle-même mais elle reprit avec un semblant de fermeté. -" T'as largement besoin de te décrasser ! Moi aussi d'ailleurs … "- Elle esquissa un léger sourire avant de se pencher pour déposer un baiser sur les lèvres du jeune homme qui l'observait toujours après lui avoir répondu. Rien de similaire à la veille, sauf que c'était la première fois depuis qu'ils avaient enfin finis par avouer leurs sentiments respectifs qu'elle prenait l'initiative d'un tel geste. Après quoi elle se releva sans tarder, bien décidée à rejoindre la rivière pour retrouver une allure un peu plus convenable. Son empressement à se relever manqua de la faire tomber tant ses jambes semblaient encore incapables de la porter et elle se retint in extremis au mur avant de ramasser sa robe et sa tunique traînants encore dans la pièce, largement malmenées durant la nuit par la poigne énergique de sa moitié.  Sa tunique sur le dos pour quitter l'enceinte du temple, elle laissa au jeune homme un peu de tranquillité, sachant pourtant qu'il la rejoindrait bien vite à l'extérieur.

Le ciel vidé de tout nuage offrait une tout autre dimension à l'endroit où ils se trouvaient. Si la veille cela ressemblait presque à un lieu de cauchemar avec les ruines s'allongeant démesurément face à la puissance des éclairs, il représentait en plein soleil un cadre presque idyllique, comme sorti d'un autre temps. Pieds nus, la jeune femme descendit souplement la petite ravine et gagne le lit de la rivière avant de se défaire de son vêtement pour plonger les deux morceaux de tissus dans l'eau avant de s'y immerger elle-même en frémissant tant l'onde était fraîche comparée à sa peau encore imprégnée de la chaleur du prince. Une fois sa tenue débarrassée de la plupart de sa crasse, elle l'étendit sur une roche en surplomb, en plein soleil, avant de se préoccuper de sa propre baignade. Il se passe moins de dix minutes avant qu'elle n'aperçoive la silhouette de sa moitié la rejoindre rapidement alors qu'elle s'échinait à démêler sa crinière trop longue, négligemment assise dans l'eau, cette dernière atteignant sa taille, laissant tout le loisir au jeune homme d'apercevoir son buste dénudé. Il avait vu pire durant la nuit, et la jeune femme n'était pas spécialement pudique d'ailleurs, néanmoins, elle surprit le regard insistant de ce dernier et esquissa une ébauche de sourire en haussant un sourcil. -" Pas encore rassasié ?" - A la décharge du prince, il n'avait probablement pas dû voir grand chose dans la pénombre nocturne étant donné qu'elle-même semblait redécouvrir son amant sous la lumière chaleureuse de l'astre solaire. Oh, elle avait déjà vu le prince nu, plus d'une fois même, mais les choses étaient différentes à présent et elle aurait très bien pu passer un certain temps à l'observer s'il ne s'était pas décidé à bouger., reprenant ainsi sa tâche en offrant son dos meurtri à la vue du dragon sans vraiment s'en soucier. Plus un instant désormais elle n'irait s'imaginer qu'il puisse changer d'avis simplement en voyant sa silhouette marquée par une vie chaotique. A de multiples endroits sur sa peau s'étalaient de fines lignes blanches, symptomatique d'un passé de combattante dont elle n'était pas fière, loin de là. Pourtant, elle ne craignait pas le regard de sa moitié désormais, ayant compris durant la nuit que le lien qui les rattachait l'un à l'autre était bien plus puissant qu'une simple attirance physique réciproque. Comme s'ils vivaient momentanément en dehors du temps, la rouquine ne craignait rien dans ce lieu, même pas d'être découverte en fin de compte, c'est pour cela qu'elle ne s'inquiétait pas de sa tenue inexistante, ni de leur situation, profitant de l'onde fraîche pour se réveiller  davantage, se sentant encore quelque peu engourdi lorsqu'un contact chaud dans son dos la fit sursauter légèrement, ne s'attendant pas à le sentir aussi proche. Les doigts de l'argenté descendirent le long de ses flancs avant que ses bras ne finissent par encercler complètement sa taille, pressant le dos de la rouquine contre son torse brûlant. Le menton proche de l'épaule de sa proie, cette dernière détourna légèrement la tête pour lui offrir un regard suspicieux, bien vite démenti par le sourire amusé qui se glissa sur son visage légèrement rougi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gin Evans

Messages : 172
Date d'inscription : 26/10/2011
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Mar 13 Mar - 23:01

Encore sous le coup de la vague de bien être, Aelendil gardait ses yeux fermés, un bras plié sous sa tête. Il avait ouvert les yeux lorsque la belle avait déposé un baiser sur ses lèvres entrouvertes. Malgré leur nuit de folie, chaque touché de la part de la mage ne faisait que raviver son désire. Cette fois, il se contentait de regarder la rouquine se mouvoir, clairement décidée à se décrasser. Lorsqu'elle disparu de son champs de vison, l'argenté relâchait sa nuque pour ensuite fixer le plafond, songeur. Il restait quelques minutes ainsi à faire le point sur ces pensées intrusives qui lui rappelait les heures sombres de leur réalité. Rien ne pouvait durer dans ce monde et il en avait trop souvent fait les frais. Alors l'argenté se relevait vivement, désireux de profiter des dernières heures que leur offrirait peut-être cette journée. Selene était sienne et pour le moment c'est tout ce qui lui importait. Le jeune prince se contentait d'enfiler son pantalon uniquement en prenant le soin d'emporter le restant de son attirail.

Dehors le soleil brillait sur l'ensemble du pays, offrant une vue imprenable sur l'endroit comme il fallait s'y attendre. Sans trop s'attarder, l'argenté rejoignait la pente gravit plutôt dans la nuit pour rejoindre e vallon. Il pouvait ressentir la présence de la mage, enivré à l'idée de la retrouver alors qu'il l'avait quitté à peine quinze minutes. Il retrouvait sa moitié immergée à moitiés dans l'eau claire qui formait le petit lac. Il s'arrêtait au bord de l'étendue où il déposait négligeant son barda avant de longer lentement le lac. Elle lui jetait un coup d’œil par dessus son épaule dénudée. Il la regardait démêler sa crinière et ne perdit pas de temps pour se débarrasser du peu de vêtement qu'il portait pour rejoindre l'onde fraîche. Il n'avait pas encore répondu à son sarcasme insolent. Son manque de tact par moment l'avait toujours amadoué. Il attendit d'être de nouveau blotti à sa moitié pour rétorquer dans le creux de son cou. « Jamais non, ou bien il faudrait m'enfermer. » disait-il en couvrant sa nuque de baisers délicats. Il avait plus ou moins compris la leçon, conscient que son impulsivité l'avait un peu trop brusquée la première fois. Les autres étant à chaque fois plus délicates à présent il mettait un point d'honneur à lui prouver sa bonne foie. Selene rétorquait une dernière fois comme à son habitude. Bien moins bavard, Al s'était déjà aventuré allègrement sur sa poitrine bien décidé à remettre ça.
Ainsi, il prit un malin plaisir à titiller la jeune femme, hasardant ses mains dans des endroits parfois sensibles. De quoi relancer la partie pour les prochaines heures. Ils ne quittèrent pas le bassin, jouant à chahuter par moment avant d'en revenir à leurs pulsions.

Plus tard, Selene avait revêtit sa tenue tandis que notre ami attendait encore que sa chemise sèche à cause du retard qu'il avait pris... Sa veste était encore détrempée, son pantalon sec en grande partie, du moins. Ils convinrent toutefois qu'aucun d'entre deux ne devait se balader nu au risque de ne répondre de rien encore et encore. Épuisée, la mage s'était installée au bord du lac, adossée à un gros chêne. Notre ami en avait profité pour venir placer sa tête sur ses cuisses. Une jambe repliée, l'argenté avait passé son bras gauche autour de la taille de sa moitié comme pour la maintenir, ainsi, il était placé en biais plutôt qu'en perpendiculaire tendant plus sur le parallèle, tiens. Là, sa main libre s'amusait délicatement à entortiller une mèche écarlate entre ses doigts. Accoudé sur son propre buste, il li arrivait de se perdre dans les émeraudes de sa bien aimée. Un instant d'autant plus apaisant que la nature elle-même. Il ne se lassait pas de jouer les tourtereaux avec la mage, conscient que serrait probablement un des rares moments de répit qu'il leur était donné. C'est à cet instant que le jeune couple se révélait bien d'autre détails de leur existence. Planifiant presque un avenir aussi passionné qu'à l'instant une fois la guerre achevée. C'était aussi le moment où Al admettait son rôle d''aîné, décidé à mener Selene sur le trône même si lui même devait l'occuper. Il en était assurément pas préparé mais, à présent qu'ils savaient tout deux où ils allaient, il était prêt à tout surmonter. Il avait l’impression que rien ne pourrait le priver de ce bonheur nouveau, pas même la lutte fraternelle qui l'attendait ou encore l’elfe noire aux trousses de son amante. Et pourtant...
Nos deux tourtereaux roucoulaient paisiblement lorsque Rhydian fit son intrusion.

Des heures plus tard, quand la tempête battait encore les cimes et déchirait le ciel d’éclair, le loup commençait à s'inquiéter. Loin d'imaginer qu'il pourrait trouver nos acolytes l'un sur l'autre, il eut du mal à réaliser ce qu'il entendait. Soit un silence de mort alors qu'ils étaient censés se trouver dans le temps où devaient planer les échos de leur quelconque débat. Persuadé de les trouver sagement installés dans un endroit à l’abri, il commençait à vite déchanter à mesure que des bruits lui parvenaient. Rien de bien extravagant, c'est pourquoi il eut le besoin vicieux de confirmer ses craintes jusqu'au bout. Néanmoins, ce qu'il entendit aurait dû finir de le convaincre. La vision fut rapide et pourtant elle se figeait sur sa rétine de canidé. Bien qu'il avait songé à un tel lien entre les deux amis, il ne l'avait pas réellement envisagé. Naïf dans un sens, c'était bien la première fois que le brun s'était autant fourvoyé. Avant de découvrir leur liaison, Rhydian avait encore le toupet de croire qu'il aurait ses chances avec la reine.
Le lendemain, il ne se portait pas volontaire pour aller chercher le couple mais fut l'unique désigné à cause de ses capacités de pisteur. Il était revenu au camps dans la nuit, enragé, jaloux, frustré, vexé. Il n'avait pas trouvé le sommeil, malade d'avoir perdu cette joute.  C'est donc sous les traits du loup que le brun rejoignait le cocon de nos deux acolytes. Ils avaient des nouvelles concernant la position d'Asloth, c'est pourquoi il ne tergiversait pas et prit son rôle au sérieux.

C'est le cœur serré qu'il apercevait à la fois la silhouette de la reine et celle du prince. Entremêlés, d'une certaine manière, il ne loupait le geste de l'argenté. Il ne loupait pas non plus de remarquer quel tableau attendrissant ils formaient tout les deux. Sa jalousie le rendit pourtant grognon, c'était pourtant le moment de se rendre compte qu'elle n'était pas celle qu'il attendait. Sa présence fut d'abord découverte par notre ami qui sentit l'odeur de son poil irriter ses narines. Il suspendit son geste, cheveux entortillés autour de ses doigts. Selene relevait aussitôt le nez, comprenant le malaise directe. Al se sentit colérique lorsqu'il détournait doucement la tête pour croiser au loin le regard glacé du canin. « Qu'est-ce qu'il fout là... ? » grognait-il doucement malgré tout. Il avait oublié sa rivalité avec le loup, étant l'unique vainqueur. Il ne s'attirait pourtant aucun mérite, ne défiant même pas le brun comme lui l'aurait fait du regard si leur place avait été échangée. Aelendil se doutait bien que le loup venaient soit les rapatrier au camp,
soit disputé la main de la rouquine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeryn Riannon

Messages : 151
Date d'inscription : 24/10/2015
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Mer 14 Mar - 9:19

Frissonnante sous les attentions renouvelées de l'argenté, la prisonnière laissa échapper un léger rire face à sa répartie on ne pouvait plus claire. Elle-même n'avait que très peu de limites également, seules celles que son corps fatigué lui imposait, mais visiblement ce n'était pas pour refréner les ardeurs du prince dont les mains s'égarèrent lentement sur la peau humide de la rouquine entre ses bras. Il prenait un malin plaisir à taquiner sa proie, usant de caresses insistantes pour relancer les ardeurs de la jeune femme qui ne se fit pas vraiment prier, et ce malgré la petite phrase qu'elle parvint à lâcher avant que sa respiration ne devienne bien trop saccadée. - "Il se pourrait que j'y songe si tu ne me laisses pas récupérer …" - Contredisant pourtant ses propres paroles, Selene pivota pour lui faire face et lui offrit également une vue imprenable sur sa silhouette  avant de l'attirer contre elle en s'éloignant du rebord lentement. Elle n'avait que faire de sa propre fatigue finalement, aurait probablement tout le temps de se reposer plus tard, la jeune reine était simplement désireuse de profiter le plus longtemps possible de son amant au sein de ce décor idyllique, d'autant plus que les premières ardeurs passées, il se montrait désormais bien plus délicat et attentionnée à son égard, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Ils restèrent un long moment dans l'eau, alternant les phases de mesquinerie à des moments bien plus torrides qui achevèrent pourtant de détruire l'endurance de la rouquine. Si bien que malgré son envie toujours inassouvie, elle déposa les armes en quémandant un peu de répit, pour quelques heures du moins. Il le lui fut accordé sous condition d'être vêtue sans quoi le dragon ne répondrait de rien. A bien y réfléchir, la jeune femme n'était pas sûre non plus de pouvoir se contenir bien longtemps s'il continuait à s'exposer sans la moindre gêne, peu importe l'état dans lequel elle aurait pu finir. Si leurs premiers échanges charnels avaient été bestiaux, brutaux et passablement douloureux par moment, il n'en était plus rien à l'heure actuelle et elle appréciait également ce nouveau climat à sa juste valeur.

Ayant pris place contre un tronc épais pour se remettre de leurs activités mouvementées, les yeux clos et l'esprit apaisé désormais, elle les rouvrit cependant brusquement en sentant un poids alourdir ses jambes tendues au sol. Son regard croisa celui du jeune prince dont la tête reposait tranquillement sur ses cuisses avant qu'il ne s'approprie la taille de sa moitié d'un bras possessif. Presque choquée d'un tel comportement dans un premier temps, Selene comprit pourtant bien vite que, tout comme elle au final, il ne semblait pas être en capacité physique de se tenir loin d'elle, sauf que lui ne se posait pas la moindre question et agissait bien plus spontanément qu'elle n'était capable de le faire. Un sourire amusé éclaira le visage amincie de la jeune femme alors qu'elle se noyait silencieusement dans le regard attendri de sa moitié dont elle parvenait encore à découvrir une part de lui dont elle ignorait tout. Alors que la main libre de son amant jouait négligemment avec l'une de ses longues mèches carmines, Selene posa la sienne sur son torse découvert, l'autre appuyée contre le sol pour lui assurer un bon équilibre. Après plusieurs minutes à simplement profiter de la présence de l'autre sans céder à un désir plus violent, la conversation s'installa tranquillement, ils échangeaient avec une sérénité qu'ils n'avaient encore probablement jamais réussi à avoir ensembles, et de nombreux sujets furent passés en revu, autant passés que présents, et même futurs. La jeune reine apprit durant ce moment de calme qu'Allen était le véritable héritier au trône, étant le premier né, et que son frère en plus de plonger le pays dans le chaos, avait également usurpé sa place. Si cette révélation fut une surprise pour la demoiselle, elle ne s'en sentit pas soulagée pour autant et lui fit par presque immédiatement de sa crainte de voir se profiler une guerre de pouvoir. Selene n'avait aucun attrait pour la couronne, il le savait, elle le lui avait déjà longuement répétée. Mais si lui devenait roi, cela changerait beaucoup de choses, et elle n'était pas certaine d'être prête pour ce rôle qu'il risquait d'endosser, même si pour rester à ses côtés elle était capable d'affronter bien pire qu'une cour emplie de serpents désormais. Le soleil qui filait au travers du ciel d'un bleu limpide ne fit pas cesser leur discussion pour autant, ils appréhendaient l'un comme l'autre l'instant où tout cela cesserait, sachant que ce moment arriverait bien trop vite. Malgré toutes leurs paroles présentes emplies d'espoir, la jeune femme ne pouvait parvenir à se sortir deux démons de son esprit. Asloth et la chasse. Elle ne pouvait aspirer à une vie paisible à l'image d'autres couples, ils étaient tous deux condamnés à une existence tumultueuse, et cela l'attristait quelque part. La jeune femme changeait de bras régulièrement pour limiter ses appuis, et sa main ainsi libérée s'amusait à se frayer une chemin dans la chevelure neigeuse de son amant qui n'avait pas bougé pour autant. Egoïstement, la jeune femme hésita même à lui proposer de fuir, loin de la guerre, loin de la traque, loin du risque de pouvoir le perdre une nouvelle fois. Une vie de mercenaires leur aurait probablement convenus à tous les deux, peu avides de richesses ou de prestige, elle n'aspirait qu'à rester près de lui sans avoir à craindre le lendemain à longueur de temps. Comme si, même sans paroles, le dragon parvenait à percevoir les pensées moroses de sa belle, il réussit à détourner suffisamment son attention pour lui changer les idées quelques instants et la faire rire. Elle perdit pourtant son expression amusé lorsqu'il se figea soudain, les traits empreints d'une certaine forme de surprise qui se mua bien vite en agacement, expression qu'elle connaissait parfaitement pour l'avoir déclenché de nombreuses fois. Indécise, la jeune femme le questionna du regard avant de relever la tête pour apercevoir non loin la silhouette imposante et sombre de Rhydian sous sa forme animale. Comprenant immédiatement le problème, Selene se mordit la lèvre, passablement gênée d'être ainsi surprise même si en fin de compte, ils ne faisaient absolument rien de mal. Cela aurait probablement été bien pire si l'hybride avait débarqué quelques heures plutôt durant la matinée. La voix du dragon s'éleva à nouveau, bien plus froide que lorsqu'ils discutaient quelques secondes plus tôt, et elle lâcha un soupir désabusé en entendant le loup grogner, mauvais, après avoir saisit les paroles de son opposé.

Peu désireux de s'attarder devant ce tableau qui avait de quoi le dégoûter rapidement, l'hybride repassa rapidement sa forme humaine, complètement ignorant de sa propre nudité aux yeux des deux acolytes et les observa froidement avant de finalement prendre la parole. - "Je suis venu vous chercher, espèce de reptile inutile. Certains de nos hommes ont retrouvés la trace du roi et de sa clique. Jefferson veut te voir pour programmer un nouvel assaut. Et exige que la reine soit mise à l'abri au plus vite." - Il croisa le regard de la jeune femme qui fronça les sourcils, clairement mécontente de ce qu'elle apprenait. Ca devenait presque une habitude pour ses proches de vouloir décider à sa place sous prétexte qu'elle abritait les vestiges d'une puissance disparue. En l'occurrence dans son état, elle n'était plus utile à grand-chose, si ce n'était être une entrave à l'utilité du dragon désormais. Mais définitivement, la tournure que prenait les choses à son sujet dernièrement lui déplaisait. Repoussant délicatement le jeune homme encore installé sur ses genoux, Selene se releva en utilisant l'arbre comme point d'appui en sentant ses jambes indociles, et s'approcha de l'hybride sans la moindre gêne pour venir se planter devant lui les poings serrés, braquant un regard énervé dans celui glacial du loup. - "Ca veut dire quoi au juste « exige » ?" - "Ce que ça veut dire trésor. Ta place est au campement pour la durée de l'assaut, tu es bien trop faible pour pouvoir t'y joindre." -" Et vous avez décidés ça tous seuls ? Je ne suis pas un chien qu'on garde en cage Rhydian ! Il est hors de question que je reste en arrière à attendre, j'ai également mes comptes à régler avec Asloth !" - Le loup se pencha à sa hauteur, les bras croisés sur son torse sombre, ignorant les mouvements du dragon dans le dos de la rouquine. -  "Il serait temps que tu cesses un peu de te montrer égoïste, princesse. Sais-tu seulement ce que ta présence sur le champ de bataille risque de coûter si tu te faisais prendre ? Au mieux, une lente torture pour toi  et ta moitié maudite. Au pire, votre mort à tous les deux ainsi que celles de tous ceux qui t'ont suivis. Tu es vraiment prête à porter ce poids à cause d'un simple caprice d'adolescente échaudée ?" - La réaction de la jeune femme fut immédiate, mise en défaut par l'attitude mauvaise du brun, elle fit un pas dans sa direction, bien décidée à lui faire ravaler ses paroles acerbes lorsqu'un étau puissant se referma sur elle, l'empêchant d'achever son idée. Les bras du dragon la maintenait captive dans un subtile mélange de fermeté et de délicatesse qu'il apprenait lentement à doser, avant qu'il ne pose son menton sur l'épaule de sa belle en la blottissant contre son propre torse dénudé, dardant son regard froid sur le loup qui avait déjà reculé d'un pas. Contrainte au calme, la jeune femme reprit contenance mais sa colère ne s'était pas apaisée, bien au contraire. Mise à mal car le loup avait partiellement raison dans son raisonnement, la jeune femme se comportait égoïstement en n'ayant pour seul désir que de rester proche de sa moitié, au mépris des risques et des morts que cela pouvaient engendrer. Sentant la culpabilité la gagner lentement, elle la masqua pourtant derrière une attitude colérique en incendiant l'hybride du regard. -" Tire-toi. Ton message est passé. Hors de ma vue." - Le brun n'était nullement impressionné par l'énervement de la jeune reine, presque même ravi d'en être l'instigateur, et son visage se barra d'un sourire mauvais. - "Ne traînez pas trop, Jefferson n'est pas d'un naturel très patient." - Sans rien ajouter, il revêtit sa peau de loup et s'enfonça sous le couvert des bois pour mettre le plus de distance possible entre eux. Selene perdit presque immédiatement son attitude colérique et s'abandonna contre le torse de sa moitié en soupirant. Peu importe ce qu'elle déciderait de dire ou de faire, ils devaient tout de même rentrer.

Le trajet du retour fut étrangement calme,  ils échangèrent peu, Selene appréhendant les nouvelles concernant le roi désormais. Elle avait conscience que le brun disait vrai au fond, sa présence risquait de mettre non seulement Aelendil en danger, mais également la plupart des rebelles dépendant de la force et de l'attention du dragon pour pouvoir mener à bien leur assaut. Or elle se doutait bien qu'en se mêlant aux combattants, il n'aurait de cesse de vouloir la protéger en priorité. Sa main nouée à celle du jeune homme durant la majeure partie du retour, elle était déterminée à rester en sa compagnie le plus longtemps possible avant qu'il ne soit obligé de rejoindre le front avec les autres. C'est pourquoi, même si dans un premier temps la jeune mage s'était imaginée faire preuve de discrétion concernant sa liaison avec le prince dès lors qu'ils ne seraient pas seuls, elle y renonça bien vite puisque le temps leur était compté et se fichait bien d'attiser les rumeurs et les rancoeurs en s'exposant ainsi aux côtés du prince. Quelques regards curieux les accompagnèrent lorsqu'ils rejoignirent le campement, mais elle les ignora, ne se séparant que peu du dragon, principalement pour aller se sustenter et passer des vêtements propres et plus adaptés à une situation de conflit avant de le rejoindre au bout d'une vingtaine de minutes dans la tente qu'il occupait. Il croisa bien la sirène non loin de cette dernière mais se garda bien d'échanger la moindre parole avec cette dernière, peu encline aux conflits désormais. Ils finirent par rejoindre tous deux le mage qui mettait en place une réunion de crise depuis que leurs présences lui avaient été rapportées. Dans la tente principale s'étaient rassemblés pas mal de monde en fin de compte. Barrenthir manquait toujours à l'appel, à l'inquiétude croissante de ses camarades, mais Varric était présent. Rhydian se posait aux côtés de Jefferson, étudiant plusieurs cartes minutieusement alors que Mason rejoignait également l'endroit. D'autres hommes et femmes dont les noms et rôles échappaient encore à la jeune reine arrivèrent également, même si elle reconnut deux des maîtres d'armes. Nellieru arriva également, prenant un soin tout particulier à se mettre à l'extrémité opposée de la tente sans lever les yeux dans leur direction. Selene s'était placée légèrement en retrait, de manière à pouvoir observer la table couverte de plans d'attaque divers, sans pour autant s'impliquer directement dans les discussions, laissant le dragon libre d'en faire autrement par contre. Sa chevelure sanglante rassemblée en une longue natte courant dans son dos, la jeune reine était vêtue désormais d'une tenue de cuir sombre couvrant la majeure partie de sa peau, ses dagues ayant repris leur place contre ses cuisses, bien décidée malgré tout à se battre jusqu'au bout pour se faire une place dans la vague d'assaut. Le blond prit finalement la parole une fois tous ses acolytes réunis, et expliqua brièvement l'emplacement des troupes du roi en fuite, ainsi que plusieurs stratégies pouvant être adoptées. Il évoqua également la garde rapprochée de Selene destinée à rester dans le campement, protection dont il comptait faire partie, extrêmement méfiant envers quiconque depuis la trahison de la pisteuse, ce dont elle ne pouvait pas lui en tenir rigueur. Lui-même n'avait pas encore totalement récupéré sur certains points, et sa présence en compagnie de la rouquine était destinée à la fois à rassurer les inquiets et à le ménager également. Il se tourna vers la principale concernée et haussa un sourcil avant de reprendre à son intention, la trouvant étrangement silencieuse. - "Rhydian m'a dit que tu avais quelques réticences à demeurer à l'abri … "- "C'est exact. "-" Il faut que tu comprennes que tu n'es pas la seule en jeu Selene. Tous ces gens dépendent grandement de ses décisions, alors même que tu n'es pas encore monté sur le trône. Si tu commences déjà à agir de manière impulsive au mépris de la vie de tes partisans, qu'en sera-t-il lorsque tu auras le pouvoir ?" - Mise au pied du mur la jeune femme garda le silence un moment avant de tenter de répondre. -" Je n'ai pas encore le pouvoir, mes choix ne concernent donc que ma personne. Je n'ai jamais incité quiconque à rejoindre la rébellion, tous ces gens sont ici par choix. Qu'ils l'assument tout comme j'assume les miens désormais."- Le blond soupira légèrement, guère surpris de l'entêtement maladif de la jeune reine et porta brièvement son regard en direction du prince non loin, profitant du contact visuel pour s'adresser à lui par l'esprit, profitant du fait que la jeune femme privée de magie ne puisse s'en rendre compte. *Tu dois la convaincre. Elle est encore trop faible pour être efficace, et tu ne pourras pas les sauver tous.  Si elle reste sous ma protection, tu pourras faire ce qui dois être fait et venger Selene en tuant ton frère. Protège ta bien-aimée, préserve la du conflit en l'incitant à rester ici. * La jeune femme fixait toujours le mage qui reporta bien vite son attention sur la table, puis sur la rouquine avant de reprendre finalement d'une voix toujours aussi sereine. - "Nous en reparlerons au moment du départ si tu veux bien, il nous reste encore d'importants détails à régler. Approchez-vous davantage s'il vous plaît." - La plupart obtempérèrent mais la jeune mage trouvait son absence de conviction étrange malgré tout. Elle l'oublia pourtant bien vite en se concentrant sur le carte et sur les explications qu'il était en train de leur fournir. Asloth avait prit place au sommet d'une colline haut placé pour établir son campement, s'offrant ainsi une visibilité parfaite sur une majeure partie des étendues autour de son retranchement. L'attaque de jour était donc impossible et ce serait à Rhydian de guider la troupe de nuit avec l'aide d'Iggnir devant leur servir de couverture aérienne. La réunion dura un long moment, ne se concentrant vers la fin que sur les meneurs, Selene, mason et la sirène furent donc épargnés de rester. La jeune femme sortit en compagnie de son ami avec lequel elle discuta quelques minutes avant qu'il ne s'échappe, la laissant attendre patiemment sa moitié en faisant les cents pas devant l'entrée. Le soleil se couchait, baignant tout le campement d'une lueur rougeoyante inquiétante alors qu'elle songeait à un moyen de filer en douce de Jefferson pour se joindre aux combats. Elle finit par s'immobiliser un peu en contrebas de l'endroit où se trouvait encore l'argenté et promena son regard sur la forêt proche, sentant sa poitrine se serrer douloureusement aux souvenirs enivrants qui se trouvaient désormais perdus entre ces arbres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gin Evans

Messages : 172
Date d'inscription : 26/10/2011
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Ven 16 Mar - 21:18

Aelendil venait de passer la toile de tente qu'on lui avait dressé durant son absence. Une nouvelle tenue lui était destinée, une fois encore Mason s'était occupé des formalités pour lui. Connaissant le dragon depuis quelques temps maintenant, il savait qu'il lui retirait une épine du pied avec ce genre de détails pas si insignifiants. Ainsi, notre ami découvrait sa nouvelle tenue sans le moindre intérêt, l'esprit ailleurs. Il ne cessait de songer à son dernier échange avec Selene concernant sa place dans cette bataille. Al lui donnait entièrement raison, cependant, le fait qu'elle fut privée de magie la rendait bien trop vulnérable pour les accompagner. Il en était parfaitement conscient et l'idée la quitter durant ce laps de temps le rongeait déjà. Il terminait d'enfiler sa chemise foncée tandis qu'une voix non étrangère réclamait le droit d'entrer. L'argenté avait reconnu la voix aussitôt et s'en était d'avance lassé. Son absence de réponse ne démonta pas la sirène désireuse de consolation. C'est donc d'un ton peu avenant qu'il cédait en lui demandant d'entrée de jeu de faire vite.  
La verte se glissait sous la tente d'un pas quelque peu enjoué, fixant l'autre hybride en changeant à la dernière minute la manière dont elle voulait s’adresser à lui.

-Et bien, parles !  s'impatientait-il avant de se retourner en terminant enfin de placer sa ceinture
-Oui oui, c'que tu peux être grognon... rétorquait-elle en usant de lassitude égale à celle du garçon. Je n'ai pas besoin de prétexte pour venir voir un ami, n'est-ce pas ?

Aelendil fronçait les sourcils, un brin prit au dépourvu. Il s'était alors ravisé de l'envoyer paître et détournait son attention. « Non... » répondit-il plus calmement en prenant conscience de son attitude un peu trop dure avec la sirène. Il enfilait ses bottes, assis sur l'unique siège. Pendant ce temps, Nell reprenait la parole avec cet sérieux qui devenait de plus en plus naturel chez elle. « En réalité...je suis morte de trouille... Je... avant que tu ne retrouves la mémoire, nous étions deux à ignorer le danger... la jeune femme faisait les cent pas, attirant l'attention du dragon qui arborait une mine passablement morne. Je ne veux pas m’apitoyer sur mon sort seulement... seulement... elle se mit à pleurer doucement, elle tentait de garder une certaine pudeur en gardant malgré tout un contrôle de soit. C'est la première fois que j'ai le sentiment de ne pas appartenir à ce monde, votre monde... Je n'ai pas non plus la force de pouvoir faire quoi que ce soit pour vous aider... Ils...ils disent tous que je devrais rester en arrière, c'est comme si je n'existais pas ! disait-elle en commençant à s'emporter, elle marquait une courte pause face à son hésitation. Je me fiche bien à présent que tu sois amoureux d'une autre ! Je crains juste que tu ne m'abandonnes ! » Aelendil baissait le menton un instant, songeur. Il achevait de serrer ses lacets avant de soupire longuement et doucement. Oh il n'était pas indifférent, simplement l'argenté n'était pas du genre à se morfondre sur le sort de qui que ce soit d'autre que celui de sa mage. Alors il se levait et alpaguait l'épaule de la verte en train de céder à une crise d'angoisse. Là, il lui mit une pichenette sur le front, un geste qu'elle lui avait souvent fait lorsqu'ils étaient des mercenaires paumés mais, doués. La sirène s'arrêtait nette, figée, elle l'observait à travers ses chaudes larmes. « Nell. si personne ne te demande rien ici, c'est parce que tu ne dois rien à qui que ce soit. Tout le monde ici te protège, tu es notre amie, peu importe tes capacités.  » disait-il d'un ton neutre en plaçant une main sur le haut de sa tête. « Ce sont ceux qui ont les capacités de changer les choses mais qui ne font rien qui sont à blâmer. Alors cesses d'être aussi faible et reprends toi, car quand tout cela serra terminé, nous aurons besoin de tout le monde pour bâtir l'avenir...» Sur ces mots le dragon retirait sa main tandis que la sirène avait stoppé ses sanglots. Il marquait à son tour une courte pause durant lequel il jaugeait la jeune femme. Son regard devint un brin plus ferme alors qu'il lui annonçait avec cette évidence qu'elle savait depuis longtemps. « C'est vrais, j'aime Selene et rien ni personne ne pourra m'en écarter. Tu le sais depuis longtemps, et tu sais aussi que je n'ai rien de plus pour toi que de l'amitié. Je n'ai pas pour habitude de laisser un allié en arrière... souviens-t'en. » Il conclut ces mots avant de renvoyer la jeune femme qui semblait avoir reprit du poil de la bête. Une poignée de minutes plus tard, c'est la rouquine qui débarquait pour qu'ils rejoignent ensemble le comité d’accueil.

Placé à côté de Varric qui lui-même était à côté de Jefferson, Aelendil participait plus activement au plan que prévu. Il lui arrivait peut-être deux fois de jeter un regard à sa dulcinée assise légèrement en retrait à côté de lui. Elle demeurait silencieuse, comme préoccupée. Nombreuses étaient celles-ci et il restait difficile de savoir laquelle primait à cet instant dans l'esprit de la jeune reine. Elle fit une intrusion pour défendre son propre cas lorsqu'il fut à nouveau question de la laisser en retrait. Un sujet délicat qui fâchait sérieusement la jeune femme sans laisser notre ami indifférent. C'était à son tour de garder le silence, il reprit même place sur sa chaise au même moment où Jefferson s'introduisait grossièrement dans son esprit. Le dragon en fut péniblement irrité et jeté un regard noir au concerné en partageant néanmoins son avis. Il était évident qu'il protégerait Selene coûte que coûte même dans un bain de sang désespéré. Par conséquent il était judicieux et logique surtout de laisser la belle en sécurité. D'abord parce qu'elle était largement affaiblie ensuite parce qu'elle représenterait les œillères du prince en étant sur le champs de bataille. Aelendil acquiesçait en soupirant lourdement, la seconde d'après, Jefferson reprenait le fils du cheminement.
Plus tard, Selene et Mason décidaient de s'éclipser l’herboriste ayant senti que son amie avait besoin de prendre l'air probablement. Al se contentait de la suivre un instant du regard avant de répondre à quelques questions concernant l'assaut des hybrides. Al convenait de donner l'assaut principal en fonçant tout bonnement dans le tas. Asloth ne disposait pas d'armée, la perte de Wyzima l'avait décrédibilisé auprès de nombreux pays voyant enfin une aubaine pour mettre un terme à son règne. Le monarque disposait de quelques alliés de poigne malgré tout. Le groupe connaissait la majorité de ses fervents, ils adaptaient leurs plans en fonction des capacités de ceux-ci. Ils avaient même prévu de récupérer du dimeritium avant d'aller à l'assaut d'Asloth et ses mages. Un moyen pour nos rebelles de rivaliser plus facilement. Ils débattirent encore un moment puis s’arrêtèrent sur des petits objectifs déterminants en attendant de pouvoir remplir le principal. Quand ils eurent donc enfin terminé, Aelendil fut le premier à sortir.

Dehors il sentit instantanément l'odeur de sa belle et se mit donc à sa recherche. Il n'eut pas besoin de chercher longtemps car comme son odorat le suggérait elle n'était pas bien loin. Selene était en bas d'une petite pente en bas de laquelle se trouvait la frontière avec la forêt épaisse. Il s'arrêtait un instant avant de la rejoindre lentement. Il déviait son regard sur la voûte celeste en soupirant, il était encore sous pression, tendu par les réminiscences de l'assaut à venir. Partagé par ces deux désires aussi vieux l'un que l'autre, soit la vengeance et l'amour. Il avait hâte, son esprit bouillonnait à cette simple envie et pourtant, quelque part il avait peur. Une sorte d'appréhension le tiraillait, comme si que le temps au côté de sa belle lui était mortellement compté. Il savait qu'il devait se concentrer principalement sur sa vengeance mais ce fut sans pouvoir ignorer Selene. L'argenté descendit la butée, il s'arrêtait à hauteur du premier arbre juste derrière la rouquine. Là, il croisait les bras, épaule gauche appuyée contre le tronc. C'est d'une voix calme qu'il brisait la solitude de son amante. « Il n'est pas question d'assumer, Selene... il s'agit de faire ce que nous avons à faire, pas ce que nous devons. En l'occurrence... tu n'es pas en état et... il détournait le regard soudainement amer, il fixait un point de cet air affligé. Il est évident que je ne te laisserais pas nous accompagner, pardonnes-moi. »  Ça lui coûtait beaucoup d'allait en avant d'un probable clash cependant, il était prêt à tout pour l'empêcher de commettre cette erreur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeryn Riannon

Messages : 151
Date d'inscription : 24/10/2015
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Ven 16 Mar - 21:55

L'effervescence du campement ne lui parvenait que peu tant la jeune femme était plongée dans ses réflexions moroses. Qu'elles lui paraissaient à nouveau loin les quelques heures douces et loin du monde passées en compagnie du prince, à un point tel qu'elle se demanda plutôt sérieusement si elle ne les avait pas tout simplement imaginées, peut-être en proie alors à une mauvaise fièvre induite par le dimeritium. Mais la voix résonnant soudain dans son dos lui rappela qu'il n'en était probablement rien et la rouquine se retourna pour apercevoir sa moitié l'observer d'un air indéfinissable, appuyé contre un arbre proche. Elle fronça les sourcils tant ce qu'il pouvait lui dire ne correspondait absolument pas à ce qu'elle attendait de sa part. Presque vexée, la jeune femme se renferma immédiatement, le fixant avec une lueur d'incompréhension dans le regard avant de lui répondre d'une voix déçue. - "Tu disais ne plus vouloir m'abandonner … "- La rouquine soupira doucement, décidément, si même le dragon ne semblait pas acquis à sa cause, il était probablement certain que personne d'autre ne le serait désormais, et elle n'avait pas le moindre désir de se disputer avec lui, mais ne put pourtant s'empêcher d'insister, ayant la très nette impression d'être laissée de côté, comme un déchet inutile. - "Si c'est car je n'ai plus de magie, quelle importance ? Tu sais très bien que je peux être utile quand même … Je suis douée à l'arc, je peux faire partie des appuis éloignés et … "- La rouquine croisa le regard désolé mais parfaitement résolu du prince et comprit que peu importe ce qu'elle pourrait bien lui dire, il ne changerait pas d'avis, ce constat la rebutant un peu plus encore. Désormais partagée entre le désir de se rebeller contre l'avis général la concernant, et celui de ne pas se disputer avec le dragon inutilement, la jeune femme resta silencieuse quelques secondes avant de se détourner en croisant les bras un brin butée. - "Je vois mal comment tu pourrais m'empêcher de vous suivre. Tu auras autre chose à faire Aelendil." - Les dents serrées, la jeune femme ne tint pas longtemps avant de lui faire face à nouveau, son caractère changeant laissant clairement transparaître le dilemme qui la tenaillait en cet instant. - "Bon sang, comment veux-tu que je reste sereinement ici en te sachant face à lui ? Tu disais disparaître avec ou sans moi, et bien ce sera avec moi si cela doit se produire, je ne te laisserais pas partir seul là-bas !" - Elle le fixa longuement avant de soupirer, sans pour autant briser la distance les séparant, comme si quelque chose l'empêchait de le rejoindre.

Néanmoins, les paroles de Rhydian lui revinrent en tête à l'instant où elle envisagea de faire changer d'avis le prince et de l'inciter à rester au campement avec elle.  Elle se souvint de sa mise en garde concernant son égoïsme grandissant, ainsi que des dégâts que cela risquaient d'occasionner. Et si la jeune femme était possessive, la cruauté ne faisait pas pour autant partie de ses défauts, et elle y renonça en comprenant que les rebelles avaient plus que besoin de l'appui du dragon pour s'en tirer vainqueurs. Consciente qu'aucune alternative ne lui serait offerte, elle baissa les bras et franchit le peu de distance la séparant de sa moitié pour aller se blottir contre lui, maintenant qu'elle savait qu'ils seraient séparés pour de bon, elle n'escomptait plus le lâcher avant son départ. La tête enfouie contre l'épaule du prince, elle noua ses bras autour de son buste en silence avant de lâcher discrètement. - "Reviens-moi. C'est tout ce que je te demande. Promet-le moi et je tenterais de rester tranquille." - Dure tâche qu'elle s'imposait, néanmoins pour la première fois depuis qu'elle le connaissait au fond, Selene ne voulait pas qu'ils se disputent, ne désirait pas qu'ils se séparent en mauvais termes compte tenu de ce qui attendait le prince, et par-dessus, elle lui concédait le fait d'avoir partiellement raison même si cela la rendait malade. Jamais encore elle n'avait supporté d'être mise à l'écart dans ce genre de moment, mais force lui était de convenir que le dimeritium entravant sa magie, puisait également dans son énergie ce qui l'affaiblissait au-delà du raisonnable. Et quand bien même elle aurait été capable de se battre à distance, la jeune mage ne donnait pas cher de sa peau en corps à corps, il suffisait de voir à quel point le jeune homme avait réussi à la maîtriser peu de temps auparavant. Elle attendait désormais la promesse de l'argenté avant de consentir enfin à le relâcher. Nullement apaisée pour autant, elle avait au moins l'assurance qu'il ne la laisserait pas définitivement, ce qui était ce qu'elle craignait au fond.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gin Evans

Messages : 172
Date d'inscription : 26/10/2011
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Dim 18 Mar - 21:25

Quelque peu démuni, Aelendil relevait ses yeux pâles sur la rouquine en sentant la culpabilité le titiller. Il ne voyait pas les choses comme elle et se sentit un peu coupable lorsqu'elle lui rappelait l'une de ses promesses. Il n'avait pas entrevu les choses ainsi, en aucun cas il avait eu le sentiment de l'abandonner. Silencieux, il croisait le regard de sa belle qu'il soutint avec une affection apparente sur son masque de morosité. Selene reprenait néanmoins la parole et tentait de vendre ses services avec une sincérité ébranlée. Elle avait l'air complètement désappointé et ce qui la rendit d'autant plus touchante. Il se contentait de garder cet air résolu même lorsqu'elle menaçait indirectement de s'incruster en douce. Ce furent d'ailleurs les paroles les plus déroutantes et inquiétantes pour le dragon. Il sentit son palpitant accélérer légèrement à l'idée qu'elle puisse en effet réaliser une telle folie. Al suivait du regard quand la belle tourna les talons, frustrée. Il s'apprêtait à intervenir et cherchait rapidement quelle attitude adopter pour la rassurer. Sourcils froncés, il la laissait vider son sac une bonne fois pour toute avant de décider d'intervenir. L'argenté tiltait sur le fait qu'elle fut plus inquiète pour lui que d’assouvir elle-même sa vengeance. Cette nuance lui réchauffa le cœur bien qu'elle lui serra. Sa détermination n'en n'avait pas fini de grandir.
Finalement la belle se raisonnait seule plus vite que prévu en venant d'elle même se blottir contre lui. Le dos appuyé contre le tronc à présent, Al enveloppait sa réfugiée en inspirant profondément. Les dernières paroles achevèrent son silence et il répondit avec une fermeté qui traduisait toute cette volonté qui faisait de lui cet être inébranlable. « Je reviendrais, je te le promets... Je compte bien rattraper le temps perdu... » avait-il dit le regard noir en pensant d'avance à son combat.

L'assaut fut programmé pour dans trois jours, c'était le délais maximum pour rassembler toutes les pièces permettant d’échafauder leur plan. Bien que notre ami fut souvent sollicité il parvenait à profiter de sa compagne. Le plus souvent collé l'un à l'autre lorsqu'il était de retour au campement. Les trois jours passèrent un peu trop rapidement à son goût alors il lui arrivait de manquer certaines réunions pour rester au près de Selene. Les préparatifs furent achevés en temps et en heure comme convenu. La veille du jour décisif, le groupe fêtait l'aube d'une nouvelle ère à venir. L'ambiance fut plus chaleureuse que d'ordinaire, chacun s'étant rapproché des uns des autres durant ces trois jours. Les festivités durèrent une bonne partie de la nuit. Beaucoup avaient du mal à succomber aux bras de Morphée. Tant l'attente était insupportable, ils avaient tous hâte de prendre la route pour rejoindre le camps d'Asloth. Seul notre couple semblait trouver la sérénité dans cette atmosphère oppressante. Le lendemain s’efforçait d'être joyeux, le départ des troupes échauffait les cœurs par leur dévotion à l'égard de la Liberté. Quand le soleil fut au zénith, les rebelles se mirent en marche. Seuls Rhydian et notre hybride restèrent sur place un instant. Le brun ayant digéré sa défaite ne s'asseyait toutefois pas sur un au revoir auprès de la reine. Excusant sa maladresse et bien d'autres de ses écarts, il s'adonnait à un petit discours touchant et amusant qui fut tout à son honneur. Il promis son retour à son amie avant de laisser la place à l'argenté en retrait. Ce fut probablement la chose la plus compliquée qu'il eut à faire que de laisser sa moitié sur place. L'amour assumé qu'il lui portait rendait les choses bien plus compliquées qu'il ne l'aurait cru. L'appréhension le guettant, il serra la jeune femme dans ses bras en s'imprégnant au maximum de son être. Plus enjoué que jamais, il lui rappelait que ce n'était pas un adieu. Ils en vinrent même à convenir d'un code pour qu'il puisse la rassurer. Selene insistait une dernière fois en faisant appel à la lucidité du dragon concernant leur vengeance. L'abandon devait être l'option principale si leur vie devait être en danger. Aelendil était parfaitement conscient qu'il devrait saisir cette option à défaut de les tuer tous les deux. Peu importe combien de temps ils métraient à le défaire tant ils étaient en vie. « Je ne tenterais rien d'insensé si cela devait me priver de toi. » Après un langoureux au revoir, le couple se séparait non sans un commentaire faussement impatient de Rhydian. Ce dernier attendit que le prince fut à sa hauteur pour empoigner son épaule. « Le monde chantera nos louanges, et nous seront là pour les écouter n'en doutes pas. »

Le groupe atteignit les montagnes de Sodden quelques jours plus tard. Comme prévu ils retrouvèrent aux pieds des montagnes bon nombre des rebelles ayant répondu à l'appel de nos compagnons. Ils gagnèrent dans un assaut commun la colline où se cachait l'Imposteur. L'effet de surprise rendit la riposte de l'ennemie maladroite suffisamment longtemps pour qu'Iggnir fasse son apparition. L'arrivée de celui-ci déclenchait une vague de pression chez l'adversaire. Le dragon se concentrait aussitôt sur le faux roi afin de l'isoler de ses mages. Il ne voulait pas prendre le risque qu'il fuit encore. Nombreux étaient les rebelles comparés aux rescapés d'Asloth. Ainsi, l'assaut fut bien plus aisé que prévu. Le dimeritium récupéré permis à Iggnir et les rebelles d'encaisser les attaques de magies. Aucun des gardes d'Asloth parvinrent à lui offrir une couverture parfaite et encore moins une échappatoire. Plus tard, le dragon coinçait le fuyard et reprenait forme humaine une fois à terre. Isolés du champs de bataille, les deux frères purent enfin se retrouver. Asloth tentait dans un premier temps d'amadouer son soit disant cadet avant de révéler son vrais visage. N'ayant pas la moindre envie de tergiverser, Al s'était empressé de le rappeler à l'ordre. Ramenant le brun à leur cruelle réalité, il ne manquait pas de lui rappeler ses réelles origines. Bien entendu, le souverain déchu en était parfaitement conscient, connaissant de la bouche de leur père la vérité. D'où cette jalousie malsaine de la part du brun. Al ne se privait pas pour rabaisser son frangin qu'il plaçait à sa juste valeur de cadet impétueux. Asloth put rivaliser avec l'argenté par ses améliorations génétiques, pourtant, à aucun moment le véritable aîné doutait de sa défaite. Le fossé étant creusé depuis toujours en réalité, il fit durer malgré lui cet affrontement final. Puis quand Al fut rassasié de leur échange il saisissait à mains nues la lame du brun qu'il lui arrachait des mains. Un revirement soudain qui surpris le monarque déchu, pour la première fois de sa vie, Asloth se sentit obligé de supplier pour sa vie. Al ne lui laissait aucune chance en transperçant sa poitrine avec la lame qu'il venait de récupérer. C'était l'épée des Celeborr, Gorgorothe la lame qui trancha bon nombre de tête de mage. La lame se planta au dessus d'un poumon, l'argenté faisait pression dessus pour forcer son cadet à ployer. Asloth plia le genoux à terre sous l'effet de la force du dragon. Là, ce dernier extirpait avec brutalité la lame avant de lever l'épée pour découper un à un les bras du brun qui se débattait à l'aide d'une dague. Là, il repoussait l'imposteur d'un chassé au torse avant de venir planter l'épée dans son cœur encrassé d'avidité.

Ainsi, Asloth fut assassiner et avec lui, prit automatiquement fin le régne des Celeborr. L’oppression levée, il ne restait plus qu'à faire sauter quelques barrières... Soit, anéantir tous ses partisans. Le combat terminé, l'argenté plongeait dans une rage immense qu'il ne parvint pas à contrôler autrement que par la transformation. Il rejoignit le champs de bataille où il balançait la tête d'Asloth emportée dans ses griffes. La tête intacte jusqu'alors quasiment roulait aux pieds d'un mage en tête des survivants. Ils décidèrent de battre en retraite et instantanément les cris vainqueurs des rebelles s'élevèrent. Seulement, Al n'avait pas encore épanché sa soif de vengeance. Il poursuivit les ennemis restants jusqu'à ce qu'ils ne furent plus à sa porter. Il les massacrait, offrant la terreur comme mise en garde à quiconque voulant succéder à son frangin. Rhydian poursuivit le dragon, craignant toujours plus pour la reine que l'argenté en soit. Pourtant, il se montra bien plus avenant qu'il ne l'aurait voulu et cru en voulant ramener le dragon à la raison. L'esprit d'Al étant bien plus lucide qu'on ne pouvait l'imaginer, il ne mit pas longtemps à revenir auprès des rebelles. Sa forme humaine reprise, il informait Rhydian vouloir repartir auprès de Selene. Quelque chose le forçait à croire que quelque chose clochait. Quoi que put en dire Rhydian, maintenant que l'ennemi était mort, il était évident qu'ils pouvaient se priver du dragon. C'est le cœur lourd malgré sa victoire qu'il retournait en Temaria. Il avait le sentiment qu'il pourrait se réjouir une fois sa moitié à ses côtés. Ce n'était pas un caprice de sa part de vouloir retrouver son amour mais plutôt un pressentiment. Il n'avait de cesse de songer à la réelle menace nommée la Chasse qui planait au dessus d'eux et plus particulièrement lui qui était marqué.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeryn Riannon

Messages : 151
Date d'inscription : 24/10/2015
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Lun 19 Mar - 20:09

Rarement la jeune femme ne s'était montrée aussi soucieuse. Cela ne faisait pourtant que quelques heures que la troupe avait levé le camp pour porter l'assaut final sur le roi déchu, une demi-journée tout au plus, et leur plan tenait parfaitement la route, si bien qu'elle n'avait probablement pas de réelles raisons de se montrer inquiète, mais l'angoisse demeurait. Etrangement, les choses s'avéraient bien différentes maintenant qu'ils avaient finis par se parler à cœur ouvert, et plus que jamais la jeune femme craignait qu'il ne puisse arriver quelque chose à sa moitié, se doutant que s'il finissait entre les mains de son frère, ce dernier n'aurait probablement aucun remord à s'en prendre à lui violemment. Au delà de leur lien physique qui ne l'inquiétait plus désormais, Selene ne voyait que la possibilité qu'il arrive quelque chose de fâcheux au prince. Assise au sommet de la colline surplombant le campement, elle portait son regard à l'horizon où avait disparu les troupes, le regard vide, à l'écoute de la moindre parcelle de son propre corps pour s'enquérir des potentielles blessures du dragon. Elle n'était bien évidemment pas seule, entourée d'une dizaine de soldats en armes, et Jefferson était resté au campement non loin, prêt à intervenir au moindre problème, ce dont elle ne se souciait pourtant pas. La jeune reine avait hâte qu'ils ne reviennent, que la guerre s'achève enfin et qu'ils puissent enfin prétendre à une vie un peu plus sereine.

Lorsque le froid s'abattit autour d'elle, la rouquine ne s'en rendit pas immédiatement compte, perdue dans ses songes et dans sa concentration, si bien qu'elle ne réagit que lorsque son corps commença à frissonner violemment, lui faisant prendre conscience que quelque chose clochait car l'été était déjà bien installé. Son regard se porta autour d'elle avant qu'elle n'étouffe un cri de surprise en apercevant les corps de ses protecteurs littéralement gelés sur place. Le déclic se fit bien vite dans son esprit et Selene se releva d'un bond, en pleine panique, dans l'idée de retourner au camp dans la seconde, mais les créatures de ses cauchemars vinrent bien vite lui barrer la route. Haut de presque deux mètres, dotés d'armure d'un noir profond partiellement hérissées de pointes dangereuses, les cavaliers de la chasse l'encerclaient, lui interdisant toute retraite. En désespoir de cause, la jeune mage privée de sa puissance se saisit des dagues ornant ses cuisses, décidées à résister jusqu'à ce que Jefferson ne constate le problème et lui vienne en aide, mais une main glaciale surgit de son dos et lui emprisonna la gorge dans un étau de fer. Ainsi immobilisée, la rouquine sentit le courroux d'Avala'ch s'approcher d'elle, et frissonna en entendant la voix d'outre-tombe qui s'éleva non loin de son oreille sans pour autant qu'elle ne puisse en voir le propriétaire. - "N'ait crainte Sang Ancien, je ne te prendrais pas aujourd'hui. Je suis simplement venu pour te prévenir. Ce que tu portes en ton sein m'appartient. La sang du dragon est à moi, c'est là le prix à payer pour avoir obtenu sa liberté. Tu ne peux survivre dans mon monde, c'est pourquoi je te laisse dans le tien le temps qu'il faudra pour que tu mettes au monde sa descendance. A ce moment-là, je viendrais vous chercher. "- Tétanisée par la peur, la jeune femme encaissait ses paroles alors qu'une vague d'incompréhension la gagnait. La menace pesante de la chasse cessa aussi vite qu'elle était apparue, et bientôt le temps se refit doux et agréable, ne laissant que les corps translucides de hommes qui venaient de perdre la vie par sa faute une fois encore. La jeune reine se laissa tomber à genoux sur l'herbe tendre, une main contre sa gorge rougie, l'autre la maintenant au sol, elle peinait à reprendre ses esprits face à ce que venait de lui dévoiler l'elfe noir. Elle savait bien ce qu'Aelendil avait gagné durant sa soumission à Avala'ch, mais pas un seul instant la jeune reine n'aurait pu songer que cela pourrait se retourner contre lui même après avoir été entièrement purgé de leur corruption. Et puis, il y avait ce fameux prix à payer … Haletante, la jeune femme réfléchit à toute vitesse avant qu'une de ses mains ne se pose par réflexe contre son ventre, recelant probablement la seule explication possible à ces paroles étranges, même si cela lui semblait parfaitement illusoire. Sa première relation avec le prince ne datait que de quelques jours à peine, combien y avait-il de chances pour que cela ait pu concrétiser aussi vite un potentiel héritier ? Quasiment aucune.

Selene entendit des pas précipités venir vers elle, mais se trouvait bien incapable de réagir, encore sous le choc de ces deux nouvelles combinées, aussi quand la main du mage se posa sur son épaule pour s'enquérir de son état, elle n'était capable que de fixer le vide face à elle, résolument silencieuse. - "Selene ! Es-tu blessée? Que s'est-il passé ? Réponds !" -"La chasse … Avala'ch est venu me … me prévenir." - Elle profita de l'aide du mage pour se relever tant bien que mal, promenant un regard empreint de détresse sur les cadavres près d'elle, avant de se tourner vers Jefferson qui l'observait avec une inquiétude grandissante au vu de ses propos étranges. Il se posa en soutient, la maintenant debout alors qu'elle semblait sur le point de s'effondrer à tout instant et la ramena le plus lentement possible au sein du campement tout en la questionnant avec autant de délicatesse qu'il lui était possible. -" Te prévenir de quoi ? Pourquoi t'aurait-il prévenu de quoi que ce soit d'ailleurs ?" - Selene leva ses prunelles perdues vers le visage du mage blond tout en continuant d'avancer au rythme qu'il lui imposait. - "Il dit … il dit que le prince lui doit quelque chose. Qu'il viendra lui prendre sa descendance comme prix pour l'avoir libéré de la malédiction du dragon." -" Sa descend- … "- Le blond se figea soudain et observa le visage de la jeune reine d'un air grave, cherchant une réponse à sa question muette qu'elle lui donna en acquiesçant brièvement. Il passa sa main libre sur son visage, peinant visiblement à encaisser les complications qui ne cessaient de s'accumuler avant de réfléchir à toute vitesse. -" Rien n'est sûr encore. Il essaie peut-être de t'effrayer, pour je ne sais quelle raison. Il faut que tu me laisses vérifier. "- La jeune femme se dégagea subitement et recula d'un pas en le fixant d'un air méfiant. -" Vérifier quoi ? On verra bien dans quelques mois s'il a inventé ou non !" -" Selene tu ne comprends pas. Si tu es effectivement enceinte du prince, c'est bien pire que ce que je craignais. Votre progéniture recèlera vos deux puissances combinées, si Avala'ch ou quiconque d'autre parvient à mettre la main dessus, les conséquences seront désastreuses !" - A force d'avancer, ils avaient finis par rejoindre le campement, pourtant la jeune femme ne s'en soucia pas, peu encline à vraiment entendre ce qu'il lui suggérait de manière sous-jacente. Son visage se marqua d'une expression mauvaise alors qu'elle reprenait ce qu'elle venait de comprendre avec ses propres termes. -" Ce que tu essaies de me dire, c'est qu'il ne faut pas que cet enfant vienne au monde si par malheur il a bien été conçu ? Tu veux me convaincre de m'en débarrasser ?" - Le blond se massa la nuque nerveusement, le regard fuyant avant de reprendre d'un ton partagé. - "Cela serait effectivement le mieux en effet." -" TU TE FOUS DE MOI ? Jamais ! Va expliquer cela à Aelendil si tu es si sûr de toi, nous verrons bien ce qu'il en dit !" - Malgré son refus catégorique, la jeune reine ne se sentait pourtant absolument pas prête à gérer une telle chose dans son existence, ne s'étant même jamais posée la question auparavant. Conscient que la jeune reine risquait d'exploser à tout moment, il la poussa dans la tente la plus proche et tenta vainement de l'apaiser avec des paroles plus sages. -" Avant d'en arriver là, laisse moi seulement vérifier si tu es bien enceinte, tu veux ?" -" Et comment tu comptes faire ça ? Parce qu'il est hors de questions que tu ne me touches, je te préviens !" - "Inutile, les arcanes ne permettent pas seulement de combattre. Si tu abrites un autre être que toi, la magie peut me permettre de le savoir rapidement. Donne moi seulement tes mains. S'il te plait !" - Réticente, la jeune femme lui tendit finalement ses deux paumes ouvertes vers le ciel tout en l'observant avec méfiance. Il se passa peut-être une bonne minute durant laquelle il resta résolument silencieux avant qu'un pli mécontent ne barre son front dénué de rides. -" Avala'ch a raison. Et s'il le sait, ne comptes pas lui échapper au moment venu. Tu dois t'en débarrasser. "- La jeune femme retira ses mains brusquement et recula à nouveau en mettant une distance entre eux deux. -" Pas question je t'ai dis ! Nous nous débrouillerons autrement. On trouvera une solution, j'en suis persuadée. "-" J'en ai peut-être une … Mais tu ne vas pas aimer non plus, j'en ai peur." - Le blond avait commencé à y penser dès la première réaction de la reine à son idée principale, et lui-même avait eu la chance de pouvoir voyager une ou deux fois entre les mondes grâce à son apprentissage hors du commun. Si la plupart des dimensions étaient plus ou moins liées et accessibles aux plus érudits, il y en avait certaines où la chasse ne pouvait s'y introduire, la noirceur de sa magie l'empêchant d'y survivre bien longtemps. Et ce monde c'était celui d'où provenait Nellieru, telle une belle ironie du sort. Jefferson avait longuement conversé avec la sirène, curieux de nature, et avait entendu diverses rumeurs concernant Farore. Y compris celle disant que la chasse ne pouvait s'y rendre. C'était là l'unique alternative qu'il voyait à la situation de la reine si cette dernière continuait à s'entêter de la sorte. Il reprit très vite en commençant également à concentrer son énergie pour ouvrir un portail sans attendre. Le mage savait que plus il agirait dans la précipitation, moins la rouquine n'aurait de chance de pouvoir réagir. - "Tu dois partir d'ici. Avec ton enfant. Il existe des univers où la chasse ne peut s'y rendre, je vais t'envoyer là-bas, vous pourrez y vivre en paix." - "Quoi ? Non ! Je ne laisserais pas le prince seul, Jefferson ! Plus maintenant !" -" Tu n'as plus le choix Selene. C'est ça ou vous périrez tous, et votre progéniture subira un sort encore pire que cela." - Son énergie accumulée, le mage profita du désarroi de la rouquine pour ouvrir le portail proche d'elle et la pousser à l'intérieur sans la moindre sommation, alors que le remord s'intensifiait pourtant dans sa poitrine. Il savait qu'en agissant ainsi, il détruisait probablement toutes chances aux deux jeunes gens de pouvoir se revoir un jour, mais le risque que représentait cet enfant était bien trop immense pour qu'il puisse songer à agir autrement. Le portail se referma sur le vide, le laissant seul dans la tente alors qu'il présentait des excuses tardives à la jeune reine désormais disparue. La monarque était débrouillarde, et dans le monde pacifiste où il l'avait envoyé, le mage savait qu'elle ne risquait pas grand-chose.

Le corps endolori, la jeune mage se redressa maladroitement, prenant appui à tout ce qui pouvait se trouver à portée direct de ses mains. Son esprit peinait encore à assimiler le trop plein d'informations qu'elle venait d'encaisser avant que Jefferson ne l'expédie dans un autre univers contre sa volonté. En un réflexe idiot, elle posa de nouveau l'une de ses mains sur son ventre alors que rien ne laissait prévoir ce qui se tramait à l'intérieur. C'était encore bien trop tôt pour avoir un quelconque signe avant coureur, mais les arcanes avaient pourtant permis à Avala'ch, puis Jefferson, de pouvoir prévoir ce qu'il adviendrait de sa liaison avec le prince. La rouquine maudit le mage de n'avoir même pas eu la décence d'attendre le retour de ce dernier pour l'informer de la situation, se doutant très certainement que son opinion n'aurait pas été prise en compte après cela. A raison d'ailleurs, elle-même aurait trouvé une autre solution, tout plutôt que d'être à nouveau séparé de sa moitié pour une période indéfinie. Encore affaiblie, elle se retrouva en position assise et ramena ses genoux contre son torse, le tout entre ses bras croisés pour se laisser aller aux larmes. La panique menaçait de l'envahir, alors qu'elle avait l'impression d'avoir tout perdu une fois de plus, alors qu'elle ressentait un vide immense envahir sa poitrine. Son écart de détresse ne dura pourtant pas et elle se reprit bien vite, consciente qu'elle ne pouvait plus se permettre de baisser les bras désormais, et bien décidée à ne pas laisser quiconque décidée pour elle cette fois-ci. Elle retrouverait son monde et le prince, peu importe le temps que cela pourrait bien lui prendre, elle s'en fit la promesse.

La jeune femme restait débrouillarde malgré tout, et une fois remise sur pied, elle s'attela à découvrir dans quel genre de lieu Jefferson avait bien pu l'expédier sans rien lui dire. Errant un moment dans une végétation aux reflets pourpres et ors, la jeune femme trouva finalement les traces d'une civilisation quelconque en une route mal définie au milieu de ces bois étrangement colorés. Suivant le sentier tout en restant sur ses gardes, la rouquine croisa la route d'un petit convoi constitué de quatre personnes, deux sur ce qui ressemblait fort à un chariot fait d'une matière sombre et rugueuse rappelant certains coraux, tracté par deux créatures tout aussi étranges. Un habile mélange entre une panthère pour la tête et une bonne partie du corps, arborant une crinière d'un bleu roi ainsi que deux paries de ce qui aurait tout d'abord fait penser à des ailes à la jeune mage, mais qui à y regarder de plus près s'apparentaient bien plus à des nageoires. Deux autres individus ouvraient la marche de ce curieux cortège, et s'arrêtèrent lorsqu'ils aperçurent la rouquine en plein milieu du chemin. Selene qui se trouvait particulièrement méfiante dans ce monde où elle ignorait tout se mit aussitôt en position défensive, mais clairement, les personnes lui faisant face étaient tout sauf agressives. Ils se contentaient de l'observer avec étonnement et une certaine forme de curiosité. Il débuta un échange rapide de civilités, alors que la jeune femme se sentit soulagée qu'ils parviennent à user du même langage, puis elle explique brièvement sa situation sans rentrer dans les détails. Loin d'en être rebutés, les inconnus lui proposèrent une place en leur compagnie alors qu'ils se rendaient visiblement dans la ville la plus proche, chose qu'elle accepta faute de mieux. En y regardant bien, ces êtres lui rappelaient pourtant clairement quelqu'un, et elle dû y songer un long moment tout en conversant avec eux pour comprendre qu'il s'agissait de Nellieru. Les mêmes yeux améthystes, les mêmes chevelures aux couleurs et aux reflets improbables. La même peau diaphane et la même grâce dans les mouvements émanaient de ces gens. Tout comme la sirène, les êtres lui faisant face avaient quelques choses d'hypnotique, de fascinant. Elle leur expliqua d'ailleurs avoir déjà croisé l'une des leur dans son propre monde, accentuant la curiosité qu'ils pouvaient éprouver à l'égard de la jeune reine, si bien qu'une fois arrivés à bon port, ils se proposèrent de l'amener auprès du souverain, les étranges se faisant visiblement si rare dans ces contrés qu'elle en devint rapidement un objet d'attention pour tous les gens venant à la dévisager. Conduite auprès du souverain, la jeune mage fit preuve de tous les usages qu'elle avait pu apprendre par le passé auprès des Celebor, consciente qu'elle avait tout intérêt à faire profil bas, mais ce dernier ne sembla pas s'en préoccuper, et après avoir brièvement discuté avec les marchands l'ayant convoyé jusqu'au palais, il en vint rapidement à questionner la jeune inconnue sur cette personne de leur race qu'elle prétendait connaître. Après un long moment, il s'avéra que Nellieru soit en réalité une des filles disparues du souverain, et la légitime héritière de son trône une fois le règne de son père achevé. Ironie du sort … La petite avait été enlevée enfant par des pirates qui tout comme elle-même avait utilisé un portail pour pénétrer dans ce pays pourtant pacifiste. Voyant dans la jeune princesse un moyen inespéré de se faire beaucoup d'argent dans leur propre monde, ils n'avaient pas hésité une seconde. Or si ce peuple était adepte d'une certaine forme de magie, celle-ci ne leur permettait pas de voyager entre les dimensions comme pouvait le faire Selene et quelques autres. Consciente de l'aide potentielle qu'elle pourrait tirer de leur présence, la jeune femme argumenta, leur demandant clairement un soutien et des soins avec la promesse qu'elle leur ramènerait leur princesse en retour. Mais même sans cela, les habitants de ce monde étaient des pacifistes avant tout, et comprenant la détresse de la jeune femme, lui aurait proposé de l'aide sans demander de contrepartie pour autant.

Son temps passé auprès du peuple de l'eau fut étrange. Elle restait obnubilée par la menace omniprésente de la chasse sur sa tête bien qu'on lui ait plusieurs fois assuré que cette dernière ne pouvait pas venir dans cette partie de l'univers, mais plus encore, elle sentait le vide dans sa poitrine croître de jour en jour alors qu'elle se demandait comment avait réagit son amant à sa disparition, espérant simplement que la noirceur du dragon n'en ait pas prit le dessus. Elle vivait assez recluse, peu encline à se fondre parmi la population locale et n'avait que peu de visite, essentiellement des membres de la famille royale venant s'enquérir de son état ou discuter de son monde à elle. Son ventre s'arrondissait de semaines en semaines, une sensation des plus étranges lorsqu'elle songeait qu'il s'agissait là du résultat d'un aveu n'ayant que trop tardé. Elle craignait constamment pour la vie de cet enfant à venir, presque autant que pour celle de son père, et hésitait sur la conduite à tenir sachant qu'au vu de son ascendance, le rejeton risquait d'avoir une puissance démesurée et tout comme ses parents ferait l'objet de bon nombre de convoitises diverses. Elle ne doutait pas de retrouver sa moitié un jour, déterminée, et comptait bien faire en sorte qu'il abandonne le trône et la royauté au profit d'une personne de confiance pour l'inciter à vivre dans l'anonymat, peu désireuse d'attirer l'attention sur leur enfant. Les neufs mois passèrent lentement pour la future mère prise dans ses craintes, mais au bout du compte, elle finit par mettre un petit garçon au monde, à la même chevelure flamboyante qu'elle-même pouvait arborer. Quarante heures de souffrances furent nécessaire pour permettre à l'enfant de voir le jour, et même au milieu de son travail, Selene eut une pensée meurtrie pour le dragon probablement mort d'inquiétudes s'il ressentait les mêmes douleurs qu'elle était en train d'endurer. Mais au bout du compte, la jeune femme fut heureuse pour la première fois de sa vie d'avoir autant souffert lorsqu'une jeune fille à la chevelure d'un rose pâle lui déposa son enfant sur le ventre avec un sourire attendri. Pour la première fois depuis son arrivée dans ce monde, Selene oublia momentanément la meurtrissure que son éloignement forcé d'Aelendil ne cessait de creuser de jour en jour, comme si ce petit être était capable d'en combler une infime partie.

La jeune reine resta alitée presque un mois entier tant sa lutte pour la vie l'avait grandement affaiblie. Elle récupérait lentement, toute son énergie dévorée par le métal maudit brisant sa chair, mais elle s'en fichait au fond, uniquement focalisée sur son fils désormais. La première fois que ce dernier ouvrit les yeux pour les poser sur le visage amaigri de sa génitrice, elle eut un choc de croiser le regard si particulier de son père et fondit en larmes, malmenée par ses hormones, la fatigue et le manque. L'absence du dragon près d'elle lui pesait atrocement, si bien qu'elle devint intenable et s'efforça de récupérer son énergie le plus rapidement possible afin de pouvoir ôter ses entraves et retourner chez elle. Mais le problème fût bien plus complexe que prévu, car après plusieurs mois de repos, on s'occupa enfin des clous parsemant son dos. Mais n'ayant pas sentie sa puissance depuis plus d'un an, la jeune femme peina à la maîtriser à nouveau, manquant de détruire tout une aile du palais au moment où ils ôtèrent le dernier clou. Impossible avec une telle perte de contrôle d'oser espérer ouvrir un passage sûre vers sa patrie. Le retard ainsi engendrée agaça la rouquine qui passa presque autant de temps à reprendre son contrôle qu'à s'occuper de son fils, ne s'accordant presque aucun répit. Il lui fallut plus d'une année complète pour retrouver toute sa maîtrise sans le moindre risque pour elle ou pour les autres. Son fils approchait de ses deux ans sans qu'elle n'ait pu trouver le moyen de retourner auprès de sa moitié. Après diverses discussions avec le souverain, la jeune femme finit par réussir à se convaincre qu'elle avait retrouvé son niveau initial, et même davantage. Elle proposa comme promis au monarque contre leur aide d'ouvrir un passage pour permettre à quelques un de ses subalternes de passer pour retrouver Nell. Et ainsi savoir s'il s'agissait vraiment de sa fille disparue. Elle s'y prépara un soir, ayant momentanément confiée son enfant aux bras de la jeune elfe qui l'avait aidé à le mettre au monde et semblait beaucoup s'inquiéter pour ce dernier malgré son étrange apparence. Quatre hommes se tenaient non loin d'elle, armés et prêts à s'engouffrer dans le passage qu'elle ouvrirait avant de récupérer rapidement son fils pour s'y faufiler elle-même. Elle les remercia chaleureusement pour toute l'aide qu'ils avaient pus lui fournir et ouvrit le portail après plusieurs longues minutes de concentration à visualiser mentalement son objectif. Elle repartait pour Wyzima, le point de départ de tout ce bordel. Même s'il n'en restait plus que des ruines suite au passage d'Iggnir, elle savait au moins où elle atterrirait. Un halo doré s'ouvrit au centre de la grande salle de verre et tout en le maintenant elle fit un signe de tête aux soldats d'y passer un à un avant d'aller récupérer son enfant prestement. Le garçon dans les bras, elle s'engouffra à la suite de la petite escouade en le serrant contre elle, détestant toujours autant les sensations transmises par les transferts de ce type. Les pleurs du petit la ramenèrent à elle, ce dernier n'appréciant visiblement pas non plus le voyage, et elle sentit brusquement ses pieds au contact du sol, chancelant dangereusement avant de se reprendre. Les elfes l'ayant devancés se remettaient difficilement, certains vidant même leur estomac au passage, mais elle ne s'en préoccupa pas une seconde, jetant un coup d'oeil circulaire à l'endroit où elle les avait fait arriver.

S'ils se trouvaient bien dans la citadelle, celle-ci semblait avoir été partiellement reconstruite, aussi lorsqu'elle vit une troupe armée leur arriver dessus en courant, la jeune mage fit descendre son fils qui s'accrocha à sa tunique, apeuré par tant de mouvements, et elle se prépara à attaquer si d'aventures c'était une menace, accumulant sa magie dans le creux de ses paumes bien décidée à ne laisser personne entraver sa route désormais. Mais bien vite, les gardes ralentirent en portant leur attention sur la rouquine, avant de piler net en reconnaissant l'ancienne reine disparue. Certains étaient d'anciens rebelles ayant combattus pour ou aux côtés de la jeune mage, incapables donc de ne pas la reconnaître malgré le peu d'années écoulées. L'un d'entre eux bredouilla vaguement avant qu'elle ne lui coupe la parole en exigeant de voir le roi. Elle se porta également garante des nouveaux venus qui la suivirent jusqu'à l'intérieur de la citadelle en partie neuve. Tenant la main frêle de son fils de la sienne, Selene avait perdu son attitude réservée d'avant son départ précipité et arborait désormais une assurance inébranlable, poussée par le désir de revoir sa moitié et de protéger leur enfant. Toutefois, lorsqu'elle fut amené devant le monarque, la surprise se peignit sur son visage en découvrant non pas le prince, mais Rhydian. Ce dernier marqua un temps d'arrêt en découvrant le visage de la rouquine, et davantage lorsqu'il aperçut l'enfant tentant de se fondre dans la tenue de sa mère pour passer le plus discret possible. Il renvoya tout le monde jusqu'à ce que la jeune mage ne l'interrompe brusquement, lui demandant où se trouvait Nellieru désormais. A sa grande surprise, elle vit le loup rougir légèrement avant de lui annoncer brièvement qu'elle se trouvait encore au château. Comprenant le double sens de ses propos, elle lui expliqua brièvement la situation concernant les autres hommes à l'allure étrange qui l'accompagnait et demanda à ce qu'ils soient mis en relation avec la sirène. Après quoi le loup fit vider la pièce pour rejoindre la rouquine, ainsi débarrassé des convenances, et l'enlaça doucement, conscient que malgré son au revoir affectueux à l'époque, leurs derniers échanges n'avaient pas été des plus cordiaux. Il s'en était longuement voulu après son départ forcé. Et quand bien même la jeune mage était également contente de le revoir, elle coupa rapidement court aux échanges, peu désireuse de perdre davantage de temps désormais,  tant elle avait l'impression que ce dernier lui était affreusement compté.  

"Où est-il? Où est Aelendil ?" - Le brun baissa les yeux sur l'enfant avant de soupirer doucement en comprenant d'où sortait le gamin dès l'instant où il croisa son regard de glace, si semblable à celui de son père. Il se détourna et arpenta la longue pièce sous le regard pressant de la jeune femme, avant de finalement daigner lui répondre, non sans une longue hésitation. -" Il a abandonné le trône. Après l'assaut, il a tué son frère. Mais lorsque nous sommes revenus au campement et que Jefferson nous a dit que tu avais décidé de t'enfuir, il a explosé et l'a forcé à dire ce qu'il s'était vraiment passé. Nous avons tous cru qu'il allait le tuer après ça … Le trône lui revenait après la mort d'Asloth, mais il n'avait qu'une idée en tête c'était de te retrouver. Il m'a demandé de tenir ce rôle le temps que vous reveniez. J'ignore totalement où il peut se trouver désormais, je regrette Selene, il nous parviens seulement l'écho rare qu'un dragon est passé dans telle ou telle région." -" Je vois … Ne t'inquiète pas, je saurais le retrouver. Mais j'ai une faveur à te demander avant cela." - Se décalant légèrement, elle découvrit complètement l'enfant qui releva les yeux vers le loup, une expression de défi inné habitant son regard, ce qui tira un sourire amusé à l'adulte qui lui faisait face tant il eut l'impression quelques secondes durant d'avoir affaire au prince en personne. - "Jefferson n'a pas menti … c'est bien son fils. "- "Je me demande bien ce qui te fait dire ça tiens .... "- Selene esquissa un sourire attendri en observant sa progéniture avant de reprendre, bien plus sérieuse tout à coup. -" Rhydian, pourrais-tu veiller sur lui le temps que je retrouve son père ? La chasse me cherche, tout comme lui, je ne veux pas qu'elle nous tombe dessus si je suis seule avec lui. Je dégage suffisamment d'aura pour inciter Avala'ch à me trouver en priorité, il ne songera pas à la possibilité que j'ai pu laisser le petit en retrait. Je sais que je t'en demande beaucoup après tout ce qu'il s'est passé mais s'il te plaît … Tu es le seul en qui j'ai vraiment confiance au point de te confier notre fils, et je ne te demanderais pas une telle chose si j'avais d'autres choix." - Le brun dévisagea la rouquine avec gravité, son regard faisant navette entre les deux êtres lui faisant face avant qu'il ne lâche un profond soupir en s'attardant sur l'enfant, non sans maugréer légèrement. -" La prochaine fois c'est quoi ? Tu me demandes d'être témoin à votre mariage peut-être ? "- Selene esquissa un sourire désolé, consciente qu'elle lui demandait probablement beaucoup compte tenu de l'affection passée qu'il avait pu lui porter, mais elle était ravie au fond de retrouver son ami et non l'hybride froid et distant qu'elle avait quitté. Ce dernier se baissa pour se mettre au niveau du gamin et haussa un sourcil, curieux malgré lui. - "J'espère en tout cas que t'es moins têtu que tes parents." -" Tékitoi ?" -" Le grand méchant loup ! Ca se voit pas ? "- Le brun lui sourit de toutes ses dents étrangement effilés ce qui au lieu de faire peur au plus jeune, lui tira un rire clair.

Selene et son ami échangèrent encore un long moment jusqu'à ce que la jeune femme ne prenne finalement congé de ce dernier, non sans avoir patiemment expliquer les raisons de son départ à son fils, alors même qu'elle ne l'avait presque jamais quitté depuis sa naissance. Ce dernier, du haute de son trop jeune âge, ne semblait pas saisir l'importance de ce qui se profilait, et quelque part, mieux valait qu'il en soit ainsi. La jeune mère savait qu'elle faisait le bon choix, l'emmener avec elle était un risque bien trop grand. Une fois son père retrouvé, ils seraient en sécurité. Mais avant cela, elle préférait prendre le plus de précautions possibles. La jeune femme chevaucha longuement, guettant la moindre information sur un dragon sévissant dans le coin, ou bien sur le passage du prince, et parvint au bout de quelques semaines à trouver l'endroit approximatif où il pouvait bien se trouver. Une fois parvenue dans la contrée désirée, la jeune femme déploya la totalité de son aura, agissant comme une balise à des centaines de kilomètres à la ronde, peu lui importait les risques que la chasse finisse par lui tomber dessus. Elle était si liée avec l'argenté qu'il ne tarderait pas à ressentir sa présence, même éloigné. Ce fut une fin d'après-midi, alors qu'elle suivait une route peu fréquentée qu'une ombre aérienne masqua toute la faible lueur solaire, l'incitant à lever les yeux au ciel. Si les wyvernes n'étaient pas rares dans les parages, elle sût pourtant d'instinct qu'il s'agissait du prince. Sans tergiverser davantage et pour ne pas affoler inutilement la population locale encore peu à l'aise avec ces créatures mythiques, la jeune femme donna des jambes et s'enfonça dans les bois proche pour rejoindre le pied d'une montagne où elle abandonna sa monture non loin d'un arbre . Ainsi isolés, le dragon aurait largement l'espace requis pour atterrir et la jeune femme scruta  un moment encore le ciel, assise en tailleur sur le sol en déployant sa propre aura au maximum avant d'apercevoir à nouveau la silhouette imposante du reptile rejoindre sa position. Dès l'instant où il se posa, Selene se releva et s'approcha de lui, une expression impassible marquant son visage tiré. Si la jeune mage avait instantanément reconnu Iggnir, elle ne serait vraiment confiante que lorsqu'elle aurait pu voir la silhouette de sa moitié et non son double draconnique. Prudente malgré tout, elle s'immobilisa à quelques pas du dragon et esquissa un sourire presque timide à son encontre, incapable de prononcer la moindre parole pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gin Evans

Messages : 172
Date d'inscription : 26/10/2011
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Dim 25 Mar - 17:08

A peine avait-il posé les pattes à terre qu'il ressentit la présence de la Chasse. Leur magie restant encore percevable dans l'air, le dragon fit vite redescendre ses hôtes. En effet, Rhydian, Barenthir et Varric avaient insisté pour accompagner le dragon. Là, il s’empressait de vite reprendre forme humaine. Il chancelait dés les premiers pas avant de se faire violence pour traverser le camps désert. Les cadavres intacts de la garde de Selene gisaient au sol sans qu'il ne s'y attarde un instant. Il s'écriait alors le nom de la jeune reine plusieurs fois sans qu'on daigne lui répondre. L'angoisse commençaient à tirailler ses entrailles tandis que ses nerfs craquaient. Il n'arrivait pas à croire que la Chasse ait pu profiter de son absence pour emmener Selene. L'idée lui filait la nausée et bientôt c'était une déferlante de violence qu'il risquait de lâcher. Alors, Jefferson consentit à se montrer après quelques minutes passées à appréhender cette confrontation. Penaud, le mage apparut lentement d'un pas lourd en culpabilité. Cependant, grande et puissante était sa détermination à faire régner l'équilibre. Seulement, maintenant qu'il avait pu cogiter, il réalisait qu'il avait été égoïste de réagir aussi impulsivement. Peut-être aurait-il pu les envoyer tous les deux... Il soupirait un bon coup tandis que l'argenté nu franchissait le peu de mètres les séparant. Fou à l'idée que Selene ait pu disparaître, Aelendil saisissait le col du mage sans perdre de temps. Là, le jeune prince grondait plus inquiet qu'autre chose au fond. Le blond lui annonçait aussitôt en osant croiser le regard du dragon « Elle est partie... » Al resserrait sa prise en accusant le mage de menteur. Alors ce dernier retentait de convaincre le prince que sa moitié avait décidé de s'écarter à jamais pour les protéger. Il disait avoir trouvé le moyen d'empêcher le sort de les lier. Brisé, l'argenté ne put toutefois admettre la probabilité que la rouquine ait pu consciencieusement les séparer. Par conséquent, notre ami cognait le blond qui n'eut pas le cœur à répondre. L'attitude du mage étant des plus suspectes, la perspicacité du dragon lui permit d'insister autrement. Jefferson avait du mal à lâcher le morceau, même lorsque la poigne ferme de l'hybride vint se refermer dangereusement sur sa gorge.

-Nous... je n'avais pas d'autres choix !!
-De quoi tu parles bordel ?! Dis-moi ce qu'il s'est réellement passé!!
-Je l'ai envoyé dans un autre monde ! Balançait-il en faisant pression sur le bras qui l'étranglait.
-Je me doute bien que tu l'as protéger mais dis-moi pourquoi toi tu es encore là !
-Je...je...je te l'ai dis ! Je l'ai envoyé dans un autre monde avant qu'Avallac'h ne lui mette la main dessus !
-Tu mens ! Qu'est-ce que tu ne veux pas m'avouer ?!

L'aura du dragon devenait de plus en plus oppressante pour le mage qui commençait sérieusement à manquer d'air. Son regard plongé dans celui furieux de notre ami, il sut à cet instant qu'il allait mourir conscient que le prince était bien trop réfléchi. Le simple fait que Jefferson fut en vie prouvait qu'il y avait anguille sous roche. Al relâchait le mage en voyant ses yeux sortir de leurs orbites. Il perdit son sang froid et jetait un regard meurtrier sur l'homme à terre qui lui faisait signe d'attendre avant de le tuer. A cet instant, Rhydian voulut s'en mêler et Al le renvoyait avec toute la noirceur dont il était capable. « Te mêles pas de ça ! » ordonnait-il en pointant le brun de son indexe agressif. Ce dernier s'était immobilisé face à l'aura menaçante du dragon, craignant que le pire n'arrive. Ce fut Varric qui encourageait Jefferson à parler rapidement.
Le blond calmait une quinte de toux en consentant à révéler la réalité au prince. « Pardonnes-moi...tu es très largement en droit de savoir après tout... Selene... Selene est enceinte... » disait-il en levant un regard meurtri vers l'argenté dont l’expression venait radicalement de changer. Son cœur s'était soulever face à la nouvelle, effrayé et heureux à la fois. Cependant, Jefferson ne lui laissait pas le temps d'encaisser qu'il ajoutait au milieu de ce silence de mort. « Avallac'h est venu annoncer qu'il viendrait à terme chercher son dû. Soit, ta descendance... il serrait les dents face à cette réalité monstrueuse malgré leur victoire grandiose encore toute fraîche. Tel est ton prix à payer, prince du crépuscule. » Il marquait une petite pause après avoir accentué cette horrible nouvelle d'une légère pique.

-Je ne pouvais pas prendre le risque de laisser un tel pouvoir aux mains de l'ennemi principal. Je me doutais que tu...vous auriez été contre ! Elle était aussi, rassures-toi ! Seulement, je ne regrette pas mon choix, l'équilibre doit être maintenu même si pour cela je dois en payer de ma vie...
-Tu viens de me priver de la mienne ! Grondait-il en s'étant à nouveau jeté sur le blond à terre, poing armé. Ne pouvais-tu pas simplement attendre mon arrivée ?!! criait-il en abattant son poing à terre à deux centimètres du visage du blond. La terre se fissura, obligeant les deux hommes à se séparer sauf que ce fut l'intervention de Rhydian en humain qui eut raison de cet élan de rage.
-Calmes-toi ! Tu... le poing du dragon partit impulsivement et le loup encaissait une violente droite qui lui fit ployer l'échine.

A cet instant, Aelendil prit conscience de son état et tentait de reprendre en lucidité. Il tournait les talons et s'éloignait de quelques pas pour réfléchir. Il fit le point, comprenant que Selene était saine et sauve dans un autre monde pour échapper à Avallac'h. Or, il prit un méchant coup en réalisant enfin le prix qu'il devait à l'elfe maléfique. Il en eut le cœur déchiré, il se trouva même égoïste l'espace d'un instant avant de passer à une autre appréhension. Lui en voulait-elle ? Il se demandait alors quel en aurait été l'issue de leur amour en connaissant cela ? Il se reprit pendant que les autres se soutenaient dans son dos. Il fit volte-face et reprit la parole d'un ton plus calme mais tout aussi froid. Il posait plusieurs questions au mages concernant ses certitudes sur la protection de Selene ou encore dans quel monde était-elle. Puis quand il fut rassasié, le dragon se tût, songeur. Rhydian comprenait alors où en venait en venir l'argenté et le rejoignit, perplexe et surtout inquiet. Il commençait à connaître notre bête, il savait de quoi il était capable aussi. « Et qu'est-ce que tu comptes faire cette fois... ? Nous ne sommes pas dans l'urgence d'après Jefferson... » Al relevait ses yeux pâles sur lui, une lueur de détermination animait ses prunelles. Il observait le brun un court instant en silence puis répondit en fronçant les sourcils.

-Si le sort n'agit réellement pas alors je dois éliminer une bonne fois pour toute Avallac'h, nous serrons dans l'urgence tant qu'il serra en vie.
-Je comprends bien mais, tu ne peux pas le vaincre seul et avant cela, tu dois monter sur le trône pour rectifier les erreurs de ta famille ! Nous avons besoin de toi que tu le veuilles ou non. Nous affronterons tous ensemble Avallac'h, comme nous l'avons fait pour Asloth !
-Je n'ai pas de temps à perdre... Il n'affirme même pas qu'à terme il ne parviendra pas à pénétrer Farore ! Il détournait la tête, agacé, il soupirait brièvement et reprit, C'est d'un Roi dont vous avez besoin, pas de moi... soutenait-il d'un ton bien moins ferme.
-... Rhydian consentait face à cette reformulation or, il voulait le préserver de son impulsivité. C'est vrais mais, ton sacrifice ne résumera à rien, surtout si Selene revenait.
-Je ne me sacrifierais pas, je vais simplement mettre un terme à tout ça, la Chasse doit cesser, ici ou ailleurs ! Il fit quelques pas vers la colline où il comptait bien reprendre d'emblée forme draconnide. Reconstruis Wyzima, prends le trône, tu seras celui qui a tué Asloth et mit un terme à la tyrannie envers la magie. Montres leur ta vraie nature, ils te suivront, j’assurerais nos arrières en attendant de trouver un moyen de tuer Avallac'h.
-Que...Attends ! Qu'est-ce que tu racontes ?! Tu crois vraiment que ça va se passer comme ça ?! Assumes un peu tes responsabilités !
-Et c'est ce que je comptes bien faire ! Je ne peux pas assurer ce rôle en sachant Selene loin de moi et Avallac'h à ses trousses !
-Il a raison Rhydian, laisses-le partir, annonçait le nain en tapotant le bras du brun. C'est à nous de couvrir tes avants. Je ferrais de lui un bon roi...

Ainsi, le groupe ne cessait de se fragmenter, après Selene, Aelendil reprenait sa forme de dragon pour s'envoler loin. Ce fut la dernière fois qu'ils purent s'entretenir avec notre ami avant qu'il ne disparaisse. Incapable d'accepter la cruelle réalité, Aelendil avait abandonné son rôle de souverain pour arpenter la terre à la recherche de son amour disparu. Notre ami confiait donc le trône à Rhydian qui fut à l'époque le plus apte et le plus aimé des rebelles. Son ancien rôle de Libérateur lui avait garanti un renom plus conséquent qu'il ne l'aurait imaginé. Varric et Mason ne quittèrent plus le nouveau roi, ils furent nommés conseillers et chacun assigné à une tâche précise. Wyzima fut rebâtie à l'aide de nombreux volontaires et une nouvelle cité vie le jour. Un temple fut érigé en l'honneur des rebelles et principalement la jeune reine disparue. Nombreux furent ceux qui vinrent se recueillirent auprès de la statue de Selene. La magie de nouveau rétablie, le monde avait déjà recommencé à changer. Rhydian prenait son rôle au sérieux, il mit tant de temps à contribution à rétablir l'ordre qu'il ne songeait pas encore sérieusement à se marier. Les hivers s’enchaînant, le temps avait ainsi fait naître un amour entre la sirène et le loup. De quoi rendre la tâche plus compliquée au nouveau souverain.

De son côté, Aelendil avait passé plusieurs mois à Kaer Morhen aux côtés de Lornell. Quand son stage fut terminé, le dragon retrouvait la Loge des sorcières. Il consacrait tout son temps et son énergie à se préparer pour affronter Avallac'h. A aucun moment il ne désespérait concernant l'absence de Selene. Si dans un premier temps l'absence du sort nourrissait un tas d'angoisse, à présent il était résolu à se battre sans craindre pour sa moitié. Puis une fois son alliance avec la Loge  concrétisée, le dragon suivit chaque conseils des anciennes afin d'acquérir la puissance désirée. Par conséquent, il se lança dans un long voyage, accompagné d'un mage dont l'essence vitale s'était imprégnée d'un majestueux aigle.
Ainsi, le dragon survolait les terres de Lyria lorsqu'il ressentit l'aura de sa moitié. Tel un électrochoc le dragon changeait sa trajectoire et se mit à planer au dessus du bosquet. Il fit plusieurs larges cercles en sentant la présence de Selene s'intensifier. C'est en plongeant légèrement qu'il put apercevoir un cavalier fondre sous le couvert des arbres. Persuadé qu'il s'agissait de sa belle, il refit un dernier tour pour contrôler les alentours et s'assurer qu'elle ne fut pas en cavale. Il comprit que la rouquine s'éloignait de la civilisation, reconnaissant là une manie commune. Il rejoignit la cavalière aux pieds d'une montagne, il reconnut aussitôt la crinière carmine de sa compagne. Le cœur vacillant, ils restèrent quelques courtes secondes à se jauger avant qu'il ne daigne vite reprendre forme humaine. Sa maîtrise de l'aura ayant nettement changée, il matérialisait avec mécanisme une tenue atypique d'un corsaire dans les tons bleus roi. Sans un mot, il rejoignit lentement la mage miraculeusement réapparue, bien que ce fut trop tôt d'après lui. Il ne détachait pas son regard morose du visage de Selene. Outre sa froideur habituelle, il y avait cette peine apparente qui témoignait de sa perplexité. Quand il fut à proximité d'elle il ralentissait nettement en la reluquant brièvement. Il déglutissait, effrayé à l'idée que ce fut encore un piège ou un simple rêve. Cependant, il ressentait cette sensation perdue qui témoignait de la véracité de sa vision. Al tendit son bras droit pour saisir délicatement une mèche écarlate entre ses doigts. Tant de souvenir et émotions l'envahirent à cet instant et il passait son même bras autour des épaules de la rouquine. Là, il la blottissait contre lui avant de l’entourer de ses deux bras. Son visage enfouie dans la chevelure de la belle, il fut le premier à parler. « Tu en as mis du temps... » disait-il simplement en souriant tendrement. L'ironie étant son unique recours face à cette situation inopinée. Il avait encore du mal à réaliser qu'il serrait sa dulcinée dans ses bras. Lui qui avait passé tant de temps à préparer son affrontement final avec Avallac'h, il craignait de flancher en ayant retrouver sa moitié.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeryn Riannon

Messages : 151
Date d'inscription : 24/10/2015
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Dim 25 Mar - 18:46

Il ne fallut guère longtemps pour que l'imposante créature ne disparaisse, laissant place à un jeune homme qu'elle connaissait plutôt bien. Pourtant, la jeune femme qui n'avait eu de cesse de le retrouver depuis son départ forcé ne parvenait pas à éprouver la joie escomptée, comme si l'appréhension de ce qui les attendait était finalement parvenue à briser tout espoir en elle maintenant qu'elle se trouvait face à lui. De plus, elle craignait sa réaction désormais, d'être partie de la sorte sans même l'en informer, même s'il savait que ce n'était pas de sa propre volonté … Selene appréhendait ses retrouvailles autant qu'elle les avait désiré, c'est pourquoi elle n'esquissa par le moindre mouvement vers l'argenté lorsqu'il s'approcha d'elle, soutenant son regard de glace en cherchant à y lire quelque chose qu'elle aurait pu interpréter. Chose difficile car le jeune homme avait la fâcheuse manie d'être aussi impassible qu'elle-même pouvait l'être par instant. Néanmoins, il semblait bien plus enclin qu'elle à faire le premier pas pour une fois, et finit par la rejoindre, levant une main vers les longues mèches carmines bordant le visage de la mage. Ce ne fut que lorsqu'il l'étreignit d'abord brièvement qu'elle se détendit, comprenant qu'elle n'avait pas lieu de s'inquiéter d'une rancoeur potentielle à son égard, et un sourire ravi éclaira son visage alors qu'elle entourait la taille du jeune homme entre ses deux bras, se blottissant contre lui pour quérir sa présence qui lui avait tant manqué. Le front contre l'épaule du jeune prince, elle se laissa complètement aller à son étreinte rassurante alors qu'il brisait le silence en premier, tirant un léger rire à la rouquine. Il n'avait pas tort, et n'était pas le seul à avoir dû trouver le temps long, néanmoins elle ne put s'empêcher de lui répondre, sans pour autant quitter sa position. - "Pardon, j'ai été un peu retenue." - Ils se retrouvaient finalement comme s'ils ne s'étaient pas séparés plus longtemps que la veille en fin de compte, et elle était rassurée de voir que rien ne semblait avoir vraiment changé. Elle aurait pu rester des heures de la sorte sans bouger, mais fini néanmoins par se reprendre et brisa leur tendre échange pour se reculer légèrement et lever les yeux vers le visage du jeune dragon. Une question la taraudait depuis un moment, depuis son retour en réalité, et le fait qu'elle ait apprit que Jefferson était toujours en vie et en contact régulier avec Rhydian. Elle fronça légèrement les sourcils en observant sa moitié et reprit d'une voix où perçait une certaine incompréhension. - "Je suis sûre que Jefferson t'as tout expliqué alors … pourquoi n'as-tu pas cherché à nous rejoindre ? "- Même si elle n'aurait probablement pas supportée beaucoup plus longtemps la vie à Farore, désireuse de retrouver son propre monde, la jeune femme après avoir chevauchée seule avec ses pensées durant un long moment en était venue à se demander si au fond Aelendil n'avait pas trouvé un certain bénéfice à leur disparition. Consciente que la paternité n'était probablement pas une chose à laquelle il devait s'attendre, tout comme elle au fond, l'hypothèse qu'il préfère restait éloigné de tout cela lui avait traversée l'esprit et s'y était attardée.

Sans pour autant se défaire de la jeune femme, il finit par lui donner une autre raison à son absence de recherches les concernant, une fois assuré de leur sécurité dans cet autre monde. La dragon avait passé ces dernières années à recouvrir sa puissance, et à la développer de manière accrue avec l'aide de Lornell, puis de la Loge, dans le but de défaire Avala'ch et la chasse une fois pour toute, assurant ainsi une protection à Selene et leur fils. Mais malgré l'intention louable, la jeune femme ne put pour autant s'empêcher d'y voir l'ombre de la vengeance planer, assombrissant l'humeur du jeune homme ainsi que ses projets futurs. La jeune mage avait également le désir de mettre fin à cette menace pesante, néanmoins elle ne désirait pas pour autant que le dragon finisse par se perdre sur le chemin tortueux que pouvait être la destruction de l'elfe noir. Elle savait le dragon prêt à beaucoup de chose pour atteindre ses objectifs, et ne voulait pas qu'il se perde à nouveau dans cette part d'ombre qu'il semblait contenir depuis toujours. Consciente malgré tout qu'elle ne lui ferait probablement pas changer d'avis, d'autant plus que c'était probablement là la meilleure solution pour envisager un avenir plus serein pour tous, elle soupira doucement et reprit la parole en posant une main délicate sur la joue du jeune prince, un léger sourire aux lèvres. - "Je ne te laisserai pas mener cette vendetta tout seul cette fois." - Elle se dressa sur la pointe des pieds et déposa un baiser sur les lèvres du dragon durant quelques secondes avant de se reculer même si elle n'était pas rassasiée de ce faible contact, il y avait d'autres choses plus importantes et elle se contint tant bien que mal. - "Je t'aiderai, mais avant, retournons à Wizima. Tu y es attendu." - Elle l'embrassa de nouveau, plus longuement, après quoi ils discutèrent brièvement de moyen le plus rapide de rentrer et tombèrent bien vite d'accord qu'ils y gagneraient beaucoup de temps à vol de dragon. Selene se recula légèrement, le temps d'aller libérer sa monture attachée et de le laisser le prince reprendre sa forme mystique, puis le rejoignit, peu rassurée malgré tout, avant de ne grimper le long de son épaule avec son aide, et atteignit l'échine du dragon non sans une certaine appréhension. Sa dernière – et première d'ailleurs – chevauchée avait été bien plus compliquée, cette fois-ci elle avait tout le loisir de profiter de cette sensation improbable qui consistait à voler sur une telle créature. L'aura du dragon l'enveloppe, loin de celle meurtrière qu'elle avait déjà pu ressentir émanant d'Iggnir, celle-ci était rassurante. Elle se cala contre les épines dorsales pour se maintenir correctement lorsqu'il décolla et un sentiment étrange de plénitude l'atteignit en sentant le vent froid balayer sa crinière flamboyante.

Le voyage dura bien moins longtemps que sa propre chevauchée et ils parvinrent au palais dans la soirée, créant une étrange animation au sein de ce dernier lorsque le dragon s'y posa. Il avait beau être connu, son apparition faisait toujours trembler la plupart des gens. Selene sauta rapidement au sol alors qu'une cohorte de garde arrivaient passablement inquiets, suivis de peu par Rhydian et Mason qui se trouvait avec lui lors de l'annoncée d'Iggnir. La rouquine laissa sa main contre l'épaule du dragon quelques secondes en échangeant un regard avec ce dernier avant de s'éloigner pour le laisser libre de reprendre forme humaine et rejoignit le souverain temporaire qui lui offrit une accolade chaleureuse, ravi de les revoir indemnes. Selene la lui rendit avant de s'enquérir de l'absence de son fils à ses côtés. -"Il est avec Nell, ne t'inquiète dont pas autant ! Les obligations d'un monarque n'ont rien de passionnants pour un gamin de son âge, il est mieux avec elle, crois-moi !" - Selene esquissa un sourire à l'attention de son ami avant d'apercevoir la chevelure si particulière de la sirène non loin derrière lui, suivit d'un cri sonore qu'elle attribua à la tornade flamboyante qui la percuta quelques secondes plus tard. Elle ne l'avait pas vu que depuis quelques semaines, néanmoins il avait déjà bien changé. Elle s'accroupit pour le serrer contre elle avec force avant de se redresser en le gardant dans ses bras pour se tourner vers le prince ayant désormais une allure plus humaine, en pleine salutation avec l'hybride avec lequel la relation semblait bien plus cordiale désormais, un sourire attendri posé sur ses propres lèvres. La situation restait particulière, elle ne savait trop comment appréhender la chose, mais leur fils s'en chargea pour elle en plongeant son regard de glace dans celui tout aussi froid de son père durant de longues secondes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gin Evans

Messages : 172
Date d'inscription : 26/10/2011
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Dim 1 Avr - 12:59

Aelendil reprenait forme humaine dans la cours encore un peu délabrée du palais. Là, Rhydian vint à sa rencontre après avoir rassuré l'assemblée éparpillée. Le monarque ne se privait pas de reconnaître sa joie de revoir notre homme. Ils se détaillèrent un court instant puis le dragon révèlait tout aussi brièvement son avancée prometteuse. Il laissait toutefois en suspens sa dernière phrase en entendant la voix fluette d'un enfant en bas âge. Surpris, l'argenté reconnut indéniablement sa progéniture le souffle coupé. Le petit être réfugié dans les pattes de son amante portait la même crinière flamboyante ainsi que la même odeur que celle-ci. Quand le gamin leva ses yeux bleus pâles sur celui du dragon, son visage se changeait en un rictus douloureux. Outre la profonde joie qui grandissait en lui, il y avait cette crainte oppressante nommée Avalac'h qui lui fit prendre conscience de la situation. Rhydian tentait de le ramenait à lui à l'aide d'une plaisanterie mais, ce fut en vain. L'argenté avait déjà tourné les talons désireux de rencontrer cet être. Il levait son regard effrayé sur celui de sa moitié avant de passer une main tremblante sur son visage. A cet instant Al se sentit plus motivé que jamais à en finir avec l'ennemi commun. Il fit quelques pas en direction de Selene tandis qu'un silence émouvant s'était installé. Alors Selene plaçait sa main dans le dos minuscule de l'enfant pour l'encourager délicatement à rejoindre le dragon. Étonnement, l'enfant n'était pas effrayé, quelque peu intimidé, il jetait un regard tout aussi surpris que son père à sa mère.   Aventureux et très curieux, le gamin venait timidement à la rencontre de notre ami. Ce dernier s'arrêtait à un mètre du gosse d'où il l'observait de toute sa hauteur. Le petit garçon ne se démontait pas, plus téméraire qu'il en avait l'air, il fut le premier à parler. « C'toi t'as fait patir le dragon ? » demandait-il de sa voix tendrement enfantine sous le regard adouci de son père. Al s'agenouillait lentement, comme abattu par ses propres émotions, il déglutit puis répondit doucement pour ne convier que les plus proches.

-Hmpf...Pas vraiment...
-... le gamin s'était légèrement renfrogné, insatisfait de cette réponse trop mature pour lui. Il passait donc à ce qui le turlupinait le plus en ayant vu ce dragon au loin. Maman a dit que papa était un dragon, annonçait-il en cherchant à faire le lien.
-C'est exacte, répondit-Al en levant son regard sur Selene, le cœur serré par cette rencontre exceptionnelle mais, non sans être embarrassante. Comment t'appelles-tu ? Renchérissait-il sans laisser le petit rouquin enchaîner.
-Allen ! J'ai deux ans et mie ! S'affichait-il fièrement en fronçant les sourcils tandis que sa timidité s'éffaçait.
-Allen... souriait Al en sortant enfin de sa stupeur.

Il plaçait alors sa main droite sur le haut de la tête chevelue rousse de son fils, un tas de sentiments l'envahissaient, tous aussi chaleureux les uns que les autres. Il eut une moue de faiblesse, désireux de lui révéler son identité.  Al retrouvait cette même faiblesse émotive que lui avait par le passé provoqué Selene. Cependant, le dragon s'était quelque peu préparé à rencontrer cet être et s'était promis de lui être agréable. Lui comme sa moitié n'avaient pas eu la chance d'avoir des parents aimants pour deux raisons totalement opposées. Conscient que le temps leur était compté, Al voulut mettre à profit chaque instant maintenant qu'il avait retrouvé physiquement sa raison de vivre. Il saccageait tendrement et délicatement la tignasse de son fils. Il se reprit donc, ses lèvres eurent du mal à se toucher pour former un mot qu'il n'eut jamais employé.

-Quoi ?! Rétorquait le gamin avec son air de défis naturel.
-Maman dit vrais... C'est parce que je suis le dragon que j'ai pu le faire disparaître.
-C'est toi mon papa ?! S'étonnait le gamin qui n'avait pas vraiment eut le temps de cogiter au final. Toutefois, c'était la question qu'il se posait depuis le début.
-C'est ça...oui ! Al retirait sa main avant de donner une petite tape à l'épaule du gosse étonnement émerveillé. Le dragon ne te ferra pas de mal, ne t'en fais pas.
-Je sais ! Répondit Allen tout émoustillé mais encore réticent à l'idée d'enlacer cet inconnu qu'il sentit et reconnut être ce père dont lui avait parlé sa mère. Maman me l'a dit !
-Alors pourquoi ne viens-tu pas dans mes bras si tu sais qui je suis ?

Ce fut là la fin de leur échange car aussitôt, le gamin se sentit malgré tout intimidé et retournait vite fait dans les jambes de Selene. Aelendil observait son rejeton avec amour un court instant avant de se relever. Là, il jetait un regard complice à sa moitié accompagné d'un sourire amusé avant de se détourné plus animé que précédemment. Il se doutait que l'enfant devait être un peu effrayé et n'en fut pas vexé. Il retrouvait cette nonchalance un brin enjouée qu'il avait pu arborer dans leurs instants de quiétudes. Confiant, l'argenté était remonté à bloc, déterminé à protéger son unique famille. « Rhydian, rassembles le groupe, il faut qu'on parle, et tous! » Après quelques détails, le roi envoyait un garde chercher Varric, Barenthir et Jefferson. Ensuite, Al revenait auprès de sa belle qu'il interrogeait du regard d'abord avant de venir l'enlacer. Il savait qu'elle était anxieuse concernant son désire de vengeance. Alors il jugeait bon de la rassurer. Mais, pour ça, il décidait d'abord de rentrer au château afin d'être dans l'intimité. Le couple échangeait alors sur leur nouvelle situation. Al lui fit par de son désire de protection, il n’excluait pas les probabilités de mourir au combat. Il avait l'intime conviction qu'ils serraient capables à eux deux de sceller le pouvoir d'Avalac'h afin de permettre aux générations suivantes de l'exterminer à jamais. Le dragon ne se voilait pas la face ni n'épargnait son amante, aucune cachotterie même dans ses doutes.
Le groupe ne pouvant être au complet pas avant le lendemain, le couple décidait de passer cette soirée en retrait. C'était la dernière soirée avant que les choses sérieuses ne reprennent leur cours. Le lendemain ils se réunirent tous dans la salle de réunion autour d'une large table parfaitement ovale au premier regard. Le groupe réuni, il y avait en plus quelques têtes connues ayant eut un rôle impactant dans leur précédente lutte contre Asloth. Entre autre on reconnaissait aussi des chefs de clans et races étrangères. Des représentants de cette nouvelle ère bancale. Ils débattirent donc sur le pouvoir d'Avalac'h notre ami eut bon nombre d'implications dans cet échange interminable. Certain demeuraient perplexes quant à une attaque frontale. Cependant, il était impossible de savoir où et quand la Chasse attaquerait sans la provoquer dangereusement. Longs furent les échanges pour déterminer un plan d'attaque. Aelendil délaissait même la parole un petit moment pour décompresser un instant avec sa moitié. Leur complicité n'étant en rien ébranlée, ils trouvèrent de quoi rire même dans un tel moment. Puis ce fut cette facilité à raisonner ensemble qui les amenèrent à trouver les solutions.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeryn Riannon

Messages : 151
Date d'inscription : 24/10/2015
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Dim 1 Avr - 23:14

Après avoir poussé son fils à rejoindre son géniteur malgré sa timidité évidente, la jeune femme observa cette rencontre pour le moins étonnante avec un infime sourire attendrie habillant ses traits fins de semi-elfe. Malgré tout le temps passé avec le prince, elle avait pourtant été bien incapable de réussir à prévoir qu'elle pourrait être sa réaction lors de sa toute première rencontre avec l'enfant .Elle-même n'était pas à l'aise avec la plupart des bambins, mais la relation était bien différente avec son propre enfant, d'autant plus que ce dernier ressemblait sur bien des points à son père, sans parler de quelques particularités physiques. Croisant le regard anxieux de son amant, elle l'encouragea d'un signe de tête à répondre à l'attention de l'enfant, son visage n'affichant qu'une attitude bienveillante en cet instant même si elle appréhendait l'attitude parfois rude du dragon. Et pourtant, une fois de plus Aelendil parvint à la surprendre en s'agenouillant devant l'enfant avec un calme remarquable malgré la tension qui se lisait dans son regard pâle. Elle remarqua le sourire de sa moitié lorsque le marmot accepta de lui donner son nom, confirmant qu'elle n'avait probablement pas trop mal choisit malgré son absence. Rassurée sur ce qui devrait suivre, la jeune mère détourna momentanément le regard des deux hommes représentant désormais le centre de son existence pour se tourner vers la sirène légèrement en retrait qui hésitait visiblement à s'approcher. Consciente que leur mésentente avait probablement suffisamment duré malgré les sentiments que l'hybride nourrissaient pour l'argenté, elle soupira doucement et rejoignit la jeune femme, légèrement tendue malgré tout. - "Merci Nell. Pour t'être occupée de lui. Et pour le reste." - La verte leva vers elle un regard suspicieux avant de détourner légèrement la tête pour porter son regard améthyste vers les deux garçons en pleine découverte, une moue indescriptible sur son visage d'ange. - "C'est normal … Je ne me suis peut-être pas attachée à la bonne personne … mais je lui devais bien ça. "- Selene esquissa un infime sourire et acquiesça avant de voir le gamin fuir son père tout à coup pour revenir de blottir dans ses pattes, n'ayant pas tout suivi pour autant. Jetant un regard surpris à sa moitié, elle capta une lueur amusé dans ses yeux, absolument pas vexé par l'attitude de son fils qui semblait passablement troublé d'associer cet inconnu à ce père dont elle lui avait souvent parlé. Aelendil se détourna momentanément pour interpeller l'hybride alors que Selene se baissait pour reprendre son fils dans ses bras, ce dernier quémandant l'affection de la rouquine sans pour autant quitter véritablement du regard le dragon. Les préparatifs débutaient, et la jeune mage perdit un peu son visage détendu lorsqu'elle entendit la demande urgente de son amant, la ramenant bien trop vite au désir de vengeance qui semblait animer le prince. Plus que le reste, Selene craignait que cela ne finisse par avoir raison de lui. D'eux en vérité. Si par le passé elle ne s'était jamais trop soucié de sa propre existence, estimant que si sa vie était le prix à payer pour permettre à moitié de survivre, elle s'en serait acquittée dans la moindre hésitation, la jeune femme était aujourd'hui bien plus partagée à ce sujet à cause de son fils. Selene savait que le coût risquait d'être lourd pour parvenir à le protéger, et qu'ils prenaient tous deux le risque de laisser leur fils grandir sans famille si les choses tournaient mal. Ayant été, tout comme Aelendil au final, dénuée de ses propres parents, la jeune femme craignait d'imposer la même chose à leur enfant, et restait pour le moment incapable de définir ce qui serait le plus néfaste pour Allen en fin de compte. Vivre avec sa famille, avec la menace de la chasse constante, ou bien grandir seul, mais l'esprit serein … Le prince finit par rejoindre sa toute nouvelle famille pour enlacer les deux êtres qui l'observaient avec tendresse dans une attitude toute nouvelle pour lui, ce qui était loin de déplaire à sa compagne pour autant.

Toutefois, la rouquine était bien moins confiante que sa moitié concernant les issues envisageables de leur dangereuse entreprise, quand bien même elle avait gagner en puissance et en contrôle, tout comme le dragon, elle craignait fermement de ne pas avoir encore les capacités requises pour venir à bout de l'elfe noir sans encombre, et elle ne manqua pas de le lui en faire part dès lors que le couple se retrouva dans une certaine intimité. Elle lui assura son soutien, mais lui fit également part de ses craintes les plus profondes, peu enclines à maintenir encore la moindre cachotterie vis à vis de lui, si bien qu'il s'appliqua longuement à la rassurer par tous les moyens dont il disposait. La soirée passa bien trop rapidement au goût de la jeune mage qui retrouvait seulement son amant après des longs mois d'absence, et le lendemain, leur vendetta reprit son cours avec l'arrivée de leurs derniers comparses. Selene était désormais rongée par une forme d'anxiété particulièrement sournoise, et ne prit part au rassemblant qu'en observatrice silencieuse, restant sagement en retrait en laissant sa moitié prendre les rênes de la situation. Elle lui faisait pleinement confiance, consciente qu'il avait passé ces deux dernières années à planifier la chose bien mieux que n'importe qui ici présent, et malgré ses craintes, elle préférait de loin le laisser gérer les choses à sa manière, n'intervenant que s'il le lui demandait expressément. Il débattit un moment avec les autres, amenant ses propres arguments, avant de leur laisser la parole pour venir quérir la présence de la rouquine au visage passablement fermée, attentive aux discussions sans parvenir à masquer son inquiétude pour autant. Elle se détendit légèrement lorsqu'il lui porta attention et esquissa même quelques légers rires par moment pendant qu'ils discutaient quelque peu à l'écart du reste du groupe durant un petit moment. Une fois de plus, les doutes furent rapidement exposés, ainsi que les incertitudes quant à l'efficacité du plan qu'ils étaient en train de mettre en branle. Le plus simple restait clairement de provoquer Avala'ch pour le pousser à se montrer, et pour se faire, le plus rapide était d'exposer sciemment leur descendance, ce à quoi rechignait grandement la jeune femme, même en étant si bien entourée. Néanmoins, il s'avéra rapidement que leurs choix étaient pour le moins limités, et que c'était là la solution la plus sûre pour amener l'elfe noir à se montrer, si bien qu'elle abdiqua finalement pour se soumettre à leur plan, non sans une inquiétude croissante qu'elle masqua pourtant en glissant sa main dans celle de sa moitié lorsque ce dernier se mêla de nouveau aux échanges. Ils prirent pourtant fin avec l'ultime plan d'attaque qu'ils définirent finalement, mettant tous les membres présents dans la pièce à contribution pour parvenir à leurs fins. Néanmoins, lorsque la réunion prit fin, la jeune femme délaissa momentanément son amant en discussion avec Varric pour rejoindre l'hybride qui s'éclipsait déjà hors de la pièce dans l'idée de le prendre à part. Surveillant l'argenté du coin de l'oeil, elle attira le brun à l'écart et disparu du champ de vision de sa moitié avant de prendre la parole à voix basse. - "J'ai encore une faveur à te demander Rhydian … J'ai confiance en lui, mais malgré tout, je refuse de mettre la vie de notre fils en danger. Même si il a déjà été convenu avec les autres qu'au moindre problème, vous preniez la fuite avec lui, je me tourne vers toi pour être sûr que cela sera fait. Allen est bien plus précieux que nous deux, je t'en prie, jure moi que si les choses dérapent, tu prendras le petit avec toi et tu partiras, peu importe ce qui pourra nous arriver. "- Le brun plongea son regard azur dans celui de l'ancienne monarque, le visage sombre face à cette demande à laquelle il lui serait bien difficile d'accéder puis soupira face à la détermination qu'il pouvait lire dans ses yeux de jade. Depuis toujours, et malgré la tournure qu'avait pris les choses, il restait toujours incapable de lui refuser grand-chose, qui plus est lorsqu'il s'agissait de son fils, d'autant plus qu'il appréciait le gamin bien plus qu'il n'était prêt à l'admettre, ce dernier lui rappelant à la fois ses deux parents, tout en étant bien plus abordable que ces derniers. Sa voix grave s'éleva d'un ton bas pour préserver leur discrétion et il abdiqua bien vite. -" Tu m'en demandes beaucoup … Comment veux-tu que j'accepte de partir en vous laissant dans la merde ?" - "Je t'en prie. Protège le, peu importe le reste. Ca doit être ta priorité, plus que tout le reste. Tu es le régent, mon fils est le futur roi, je compte sur toi." - Le brun esquissa un sourire amusé face à l'obstination de la rouquine et passa sa main dans les boucles carmines de sa nuque pour l'attirer à lui et déposer un baiser sur son front avant de lui répondre. - "Quand bien même il n'était pas question de pouvoir, je l'aurais fait ma belle. J'apprécie ce gamin, et je suis bien incapable de te refuser quelque chose alors … Rassure-toi, je protégerais votre fils si le moindre danger se montre. "- Elle le remercia d'un sourire sincère et s'esquiva après avoir eu assurance qu'il ferait tout pour prendre soin de l'enfant, qu'importe les circonstances. Comme un mauvais pressentiment, la jeune mage avait la sensation oppressante que les choses ne se dérouleraient pas comme prévues.  Avoir l'assurance que peu importe le résultat, une personne en qui elle avait toute confiance serait présent pour prendre soin de leur enfant était un poids en moins sur sa conscience.

Elle rejoignit l'argentée avant qu'ils n'attaquent les premiers préparatifs destinés à leur départ imminent. Le groupe ne pouvait sciemment pas mettre les habitants proche de la cité en danger, c'est pourquoi ils avaient décidés que l'affrontement aurait lieu dans un coin reculé du pays, dénué en majeure partie de la moindre habitation, mais pour cela il y avait un peu de route, et ils devaient tous être fins prêts à une lutte sans merci. Ils discutèrent encore un long moment, de manière plus pragmatique désormais, parlant positionnement, armement, puissance et sorts utilisables avant qu'elle ne le délaisse à nouveau pour aller quérir son fils, bien décidée désormais à passer le reste du temps les séparant du départ en sa compagnie. Sa moitié les rejoignit après un certain temps, et durant plusieurs heures, elle eut l'illusion qu'ils formaient là une famille tout ce qu'il pouvait y avoir de plus normale, à ceci près que l'enfant et le père se découvraient peu à peu, se jaugeant autant qu'ils se provoquaient par moment. Du haut de ses deux années passées, la gamin avait déjà un tempérament explosif par moment, et n'hésitait pas à le prouver à son père, encore incertain de savoir s'il pouvait vraiment se fier à cet homme qui quelques jours plus tôt n'était encore qu'un parfait inconnu. Mais les tendres attentions de sa mère à l'égard du prince, fussent-elles discrètes, n'échappèrent pourtant pas à l'enfant, lui indiquant très clairement qu'elle était attachée à l'homme, autant qu'à lui. Ce détail poussa le rouquin à accepter l'étranger avec facilité, n'hésitant pas beaucoup plus longtemps avant d'aller quérir les bras robustes de son père. Ils se mêlèrent aux autres, les discussions s'en trouvèrent alléger en présence de l'enfant, et les préparatifs se firent dans la bonne humeur malgré ce qui les attendait tous. Pour la première fois alors que ce n'était plus sa vie qui était cruellement en jeu, la jeune femme était heureuse de pouvoir compter sur le soutien indéfectible de leurs quelques amis proches qui n'hésitaient pas à prendre des risques inconsidérés pour leur venir en aide, sans aucune certitude de retour. Le moment du départ arriva bien vite, et Selene et sa moitié prirent le temps d'expliquer à leur enfant ce qui allait se passer, en édulcorant grandement la situation pour un gamin de cet âge toutefois. Le groupe quitta finalement Wizyma, lourdement armés pour certains, et se dirigèrent vers le nord de la contrée pour s'éloigner de toute vie humain pouvant pontentiellement être mise en danger par leur faute. Selene chevauchait avec son fils, Aelendil non loin d'elle pour l'instant. Rhydian ouvrait la marche en compagnie de Varric, Barrenthir et Jefferson la fermaient, alors que trois autres personnes de confiance entouraient les monarques. Désormais vêtue d'une tenue de combat en cuir sombre, la jeune mage retenait son fils d'un bras ceignant son ventre, l'autre guidant sa monture tranquillement alors qu'elle scrutait les alentours avec une appréhension visible. Elle n'osait même pas croiser le regard du prince de peur de renoncer à l'idée de le perdre une fois encore, lui ou leur fils. Lorsqu'ils finirent par arriver en bordure de la zone qu'ils convoitaient, elle jeta un coup d'oeil à son amant et commença à déployer sa propre aura avec force, englobant celle, encore faiblarde, de son fils dans la sienne pour la démultiplier et devenir une balise aisément reconnaissable pour les molosses de la chasse et leurs maîtres. Le prince devrait probablement faire de même, voir abandonner sa monture pour muter complètement, après quoi ils seraient bien forcés d'attendre patiemment que la chasse n'intervienne, leurs proches ayant pour ordre direct de se dissimuler dès que les premiers prémices du froid se feraient sentir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gin Evans

Messages : 172
Date d'inscription : 26/10/2011
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Lun 2 Avr - 13:15

Aelendil fixait sa moitié, le cœur alourdi par ce risque démentiel qu'ils s'apprêtaient tous à prendre. Il lui était insupportable de savoir l'enfant ici en pièce maîtresse de leur plan. Il restait quelques secondes à échanger un regard silencieux avec Selene avant de se mettre en position à son tour. Les guerriers furent cachés par la magie des mages et sorciers volontaires, Aelendil s'était tapis dans l'ombre d'un rocher en surplomb des deux êtres lui étant cher. Là, la mage simulait un scénario et dépucelait l'aura volontairement d'Allen pour être perçu. Aussitôt elle changeait de position pour feinter la fuite, accompagnée de loin par quelques pisteurs ayant le don de masquer leur présence. Al, observait de loin, sur le qui vive, à cet instant, il put échanger un regard avec chacun de ses compagnons de longues dates. Un échange silencieux qui lui remémorait les paroles de Lornell ainsi que tous les espoirs du royaume. Il se revoyait annoncer à Selene les propos de sa vieille tante, suggérant l'idée d'avoir à sceller de leur vie le pouvoir d'Avallac'h. Une probabilité qui les avait tout deux convaincu au cas où les choses tourneraient mal. Pourtant, Aelendil nourrissait l'espoir que leur nombre et leur force pourrait avoir raison d'une intrusion non programmée de la Chasse.

Quand le froid meurtrier et atypique de la Chasse se leva, tous les cœurs se soulevèrent de détermination. Avallac'h apparaissait avec quatre de ses cavaliers immondes dépêchés. L'elfe songeait à un tas de suppositions en venant à la rencontre de Selene. Cependant, il crut majoritairement à une erreur tant la mise en scène fut parfaite. Les quatre restèrent en retrait tandis que leur tyrans rejoignait la rouquine d'un pas lent et méfiant. Il prit la parole en annonçant avoir senti son invitation, il lui demandait alors quelle était la suite du plan. Ce à quoi la rouquine répondit avec une sincérité qui laissa l'elfe noir hésitant. Le but étant de gagner du temps pour mettre en marche l'offensive à venir. Le plan reposait sur l'effet de surprise et par conséquent, ils devaient tous attendre le moment opportun pour agir depuis leur position. Il fallait donc attendre qu'Avallac'h attaque les trois illusions représentants deux druides et un guerrier chacun imprégné d'un sceau permettant d’amoindrir sa magie noire. Ainsi, l'ennemi commun donnerait le signal pour dans la foulée activer leur magie blanche.Les trois entités artificielles se dressèrent comme prévu sur le chemin d'Avallac'h qui n'eut aucune pitié et à cet instant l'immense cercle magique fut activé. En effet, le cercle préalablement préparé fut activé par les mages et sorciers qui usaient de leur essence pour diminuer la magie noire. L'elfe maudit ne sentit pas la magie s'activer autour de lui grâce aux sceaux qu'il activait malgré lui un à un. Une diversion en soit. La gravité s'en retrouvait automatiquement changée pour les cavaliers de la Chasse mais, si le chef put encore se mouvoir, les quatre autres furent largement affaiblis. Le plan ayant été calculé sur un timing précis, Selene et Allen furent aussitôt évacués tandis que les cavaliers furent assaillis par les rebelles embusqués.
Aelendil rejoignait le plateau où se déroulait le combat, il plongeait au centre du cercle magique où il barra instantanément la route de l'elfe noire.

Le combat débutait, Al avait reprit forme humaine bien que son aspect physique rappelait indéniablement sa vraie nature. Les traits à mi-chemin entre ses deux ascendances, l'argenté avait développé cet état unique pour au mieux maîtriser sa force. Ainsi il avait accès à tout son potentiel et se fichait de l'énergie déployée pour éliminer l'ennemi. Et pendant que notre ami affronter Avallac'h, il ne restait plus qu'un cavalier qui se dressait encore contre le groupe. D'ailleurs, le survivant demandait le replis à son supérieur qui n'eut réponse qu'à travers la haine. Enragé, l'elfe noir fit exploser son aura qui brisa alors le cercle magique. Nombreux mages et sorciers en furent affectés douloureusement. Nos rebelles changèrent de stratégie et Rhydian fut celui qui achevait le dernier cavalier. Avallac'h révélait disposer de bien plus de réserve qu'ils ne l'aurait tous imaginer. Sa magie était quasiment inébranlable, le cercle n'avait plus l'affaiblir comme ils l'avaient prévu. Conscient que les choses risquaient de ne pas trop s'éterniser, Aelendil retrouvait sa moitié. Il ne désespérait pas, il offrit à la mage le choix en lui demandant ce qu'elle voyait pour l'avenir. Elle fut tout aussi animée que lui par ce désire d'en finir. L'horreur de savoir un tel être en vie ne pouvait être tolérable pour l'avenir de leur enfant. Tous deux en retrait pendant que les rebelles résistaient aux affronts de 'elfe noire, nos deux amants se tournèrent l'un vers l'autre. Oubliant momentanément la situation alarmante, ils s'offrirent un dernier instant de répit. Ils convinrent ensemble que leur sacrifice ne serrait pas de trop pour permettre un avenir propice aux générations futures. Ils se réunirent tous une dernière fois avant de convenir d'un ultime plan. Là, il se lancèrent tous à l'assaut en gardant chacun en tête que c'était là leur unique opportunité d'en finir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeryn Riannon

Messages : 151
Date d'inscription : 24/10/2015
MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   Mar 3 Avr - 15:32

Ayant abandonnée sa monture, la jeune mère et son fils scrutait l'horizon, le gamin tenant la main de la rouquine avec une lueur de détermination dans le regard, comme s'il avait pu comprendre du haut de son si jeune âge à quel point la situation était critique. Il n'en était probablement rien et seule la tension qui habitait sa mère était à l'origine de son mal-être, toutefois il aurait été aisé de se fourvoyer tant l'enfant faisait parfois bien plus que son âge dans ses réactions. La jeune mage était malgré tout confiante, elle pouvait sentir le regard de sa moitié dans son dos, ainsi que ceux de tous leurs acolytes dissimulés non loin de manière à faire croire qu'elle se trouvait seule avec l'enfant, ce qui était clairement le but recherché. Le froid s'installa rapidement, elle sentit la petite main dans la sienne se mettre à trembler alors que l'atmosphère devenait à la fois glaciale et pesante, la lueur du jour laissant place à une brume assombrie par les ténèbres de la chasse et attira l'enfant davantage vers elle tout en braquant son regard perçant sur les ombres semblant sortir de nulle part qui progressaient désormais dans leur direction. Sourcils froncés, elle toisa le roi de la chasse d'un air suffisant, alors même que sa poitrine se serrait de crainte, donnant le change avec une conviction inébranlable alors qu'Allen lui demandait à partir, saisit par la crainte. Elle caressa tendrement la chevelure flamboyante de son fils sans quitter la menace apparente du regard, et lorsque la voix d'outre-tombe d'Avala'ch s'éleva pour connaître la raison de cette invitation volontaire à venir chercher son dû, Selene se montra incroyablement franche à son encontre, prenant la parole à son tour d'une voix ferme et sans crainte. -" Te piéger et te détruire. Voilà la raison de notre présence ici Avala'ch.  Tu ne nous prendras pas notre fils, peu importe la puissance dont tu disposes. Nous y veillerons." - Semblant surpris, la monarque déchu qui jusqu'alors s'avançait vers la mage avec assurance marqua un temps d'hésitation, incapable d'arriver à percevoir si la jeune femme disait vrai où si ce n'était que des paroles sans conséquences. Parfaitement immobile, Selene détourna à peine le regard lorsque des formes apparurent dans la brume, telles des menaces à l'encontre de l'elfe noir, même s'il ne s'agissait là que d'illusions particulièrement réalistes destinés à détourner l'attention de ses sbires. L'astuce fonctionna bien mieux qu'espérer par la jeune femme et ce fût le roi en personne qui détruisit les simulacres de vie, activant au passage la seconde partie du piège. La première partie de son rôle achevé, Selene s'extirpa bien vite du champ de bataille en protégeant son enfant, et fut rapidement récupérer par des mains alliées pour être mise à l'écart et en sécurité le temps qu'Allen et leurs comparses prennent le relais.

En hauteur par rapport au combat, Selene peinait à ne pas rejoindre sa moitié sur le champ pour lui prêter main forte dès l'instant où elle constatait que les choses ne se déroulaient pas comme prévu. L'elfe se révélait bien plus puissant qu'ils ne l'auraient cru, et là où son escorte se fit décimer dans sa totalité, lui n'eut aucun mal à briser le sort qui l'affaiblissait de secondes en secondes. Les dégâts furent importants parmi leurs rangs, et ce ne fut que l'aura de Selene à son maximum qui supporta la décharge d'énergie violente en protégeant le petit qui ne comprenait plus grand-chose, et leur permit d'en sortir indemne. Aelendil la rejoignit peu de temps après et ils échangèrent rapidement sur l'attitude à tenir désormais alors que leurs forces s'amenuisaient dangereusement. L'appréhension qui jusqu'alors avait guetté la jeune femme tapie dans l'ombre refaisait surface, couplé à un semblant d'acceptation de leur sort. Aux paroles de son amant avec lesquelles elle ne pouvait qu'être en accord, la jeune mage observa le visage de son fils en retenant ses larmes tant bien que mal, consciente qu'ils n'en reviendraient probablement pas cette fois-ci. Elle était prête à tout pour le protéger, mais la perspective d'abandonner son fils la rongeait. Echangeant un rapide moment de tendresse avec sa moitié, elle se dégagea soudain pour prendre son fils dans ses bras et venir se blottir dans les bras puissants du dragon avec lui, ce qui serait probablement leur dernier échange. Varric était gravement blessé, Barrenthir inconscient, ayant probablement fini par succomber aux assauts violents de la chasse, Rhydian et Jefferson passèrent la ligne des rebelles pour rejoindre le couple, plus ou moins amochés également tous les deux. Le prince échangea rapidement avec les deux hommes, et la gravité qu'elle put lire sur leurs visages ne réussis pourtant pas à les convaincre de renoncer. Jefferson assura son soutien inconditionnel, Rhydian également, bien décidé à se battre aux côtés de son roi à l'évidence, si bien que la jeune femme attendit qu'ils ne daignent retourner à l'assaut pour saisir le bras du brun et le retenir discrètement, l'attirant à l'orée des arbres les plus proches. - "Tu m'as promis Rhyd … "- Nous n'en sommes pas là encore. Reste en retrait avec le petit, on va bien finir par l'avoir. - "La plan a changé mon ami … Tiens ta promesse et emmène mon fils loin d'ici. Je refuses qu'il voit ça, ou qu'Avala'ch lui tombe dessus si nous échouons. "- "Selene, non … Ne m'oblige pas à ... "- "Tiens ta promesse. "- Les yeux bleus de l'hybride firent navette entre l'enfant et sa mère, et pour la première fois depuis qu'elle le connaissait, elle put apercevoir des larmes dans les prunelles profondes du jeune homme, confirmant combien ce qu'elle lui imposait lui coûtait compte tenu de ce que cela signifiait. Il brisa la distance et enlaça la rouquine avec force, noyant son visage dans sa chevelure de feu pour étouffer ses sanglots, trop fier pour lui laisser voir quoi que ce soit de plus, avant de reprendre d'une voix brisée. -" Je ne pensais pas pouvoir te perdre encore une fois …. Je veillerais sur lui le restant de mes jours s'il le faut. Soyez-en sûrs." - La rouquine acquiesça, la gorge serrée, et lui rendit son étreinte désespérée avant de s'agenouiller face à son enfant pour plonger ses prunelles émeraudes dans le regard inquiet du petit. - "Tu vas partir te promener avec Rhydian. Il est très gentil, c'est un grand ami de papa et maman. Il veillera sur toi. Tu vas voir, il sait faire de la magie, comme papa." - Elle embrasse le front de son fils avec force avant que ce dernier ne réussisse à prononcer clairement une phrase, et se tourna vers l'hybride qui venait de repasser sa forme animale pendant le bref échange, ressemblant maintenant à un immense loup sombre. Conscient qu'il pourrait facilement effrayer le bambin, il laissa passer sa langue hors de ses mâchoires ce qui lui donna au mieux un air de chien un peu idiot. Allen se mit à rire en le voyant faire, jusqu'à ce que sa mère ne le soulève pour le placer sur le dos de l'animal. -" Tiens toi bien, et serre fort tes jambes. Amuse-toi bien mon fils. Fait attention, Rhydian court très vite. "- Elle fit un signe de tête rapide au loup qui s'élança prudemment à l'opposé du champ de bataille, forçant la jeune mage à lâcher la main de sa descendance rapidement. Les yeux embués de larmes, Selene observa leur fils riant aux éclats sur le dos du loup qui s'éloignait avant de finalement tourner les talons, bien décidée à mettre un terme définitif à tout cela.

Aelendil avait déjà reprit ses assauts désespérés contre l'elfe noir, et faisait parti des rares combattants encore debout. En réalité, il n'était plus que trois, sans compter Selene. Cette dernière rassembla sa magie et s'imposa rapidement sur le champ de bataille à son tour, libérant sa moitié durant quelques secondes pour lui permettre de récupérer avant de le rejoindre. Elle lui fit comprendre d'un regard rapide qu'elle était prête, que leur fils était hors d'atteinte désormais. Jefferson était désormais l'unique survivant en plus du duo, et les rejoignit rapidement, particulièrement mal en point. Le mage était au courant de l'ultime plan et y contribua autant que possible en posant sa main sur l'épaule de la rouquine pour lui permettre de puiser sans la moindre restriction dans ce qui restait de sa propre puissance, sachant pertinemment qu'il risquait bien d'y restait si elle se montrait trop gourmande, ce qu'elle fut. Le Sang Ancien absorba toute la magie à sa portée directe, que ce fût celle du blond, celle de la terre, et qui flottait autour d'eux, et ne se rendit pas bien compte lorsque Jefferson s'écroula au sol, inconscient. Elle déploya une aura monstrueuse, semblable à celle qu'avait dû affronter le prince à Kaer Morhen il y avait déjà longtemps,  à la différence que celle-ci était parfaitement maîtrisée, et bien plus puissante de ce fait, ses prunelles brillant d'un feu inébranlable, décidée plus que tout  à protéger son enfant. Selene glissa sa paume dans celle de son amant et déploya la totalité de sa puissance pour lui permettre dans absorber le plus possible. Entre eux, c'était lui le combattant cette fois-ci, elle ne ferait que lui fournir la puissance de son propre sang pour l'assaut final. Serrant ses doigts brûlants sur ceux de sa moitié une dernière fois, la jeune femme avait conscience qu'il ne profiterait pleinement de sa puissance que si elle-même venait à la perdre. C'est pourquoi lorsque l'elfe comprit ce qu'était en train de faire les deux amants dans le but de le sceller définitivement, il se rua vers eux dans un hurlement de rage et plongea son épée en avant pour pourfendre le dragon, déjà empreint d'une énergie redoutable. La rouquine bougea au dernier moment, bien plus rapide que d'ordinaire et encaissa le coup sans lâcher la paume de son amant. Elle s'était servit d'une infime partie de sa puissance pour permettre à l'argenté de ne plus ressentir sa propre souffrance, tout comme Triss l'avait fait pour elle lorsqu'ils avaient dû le maîtriser, c'est pourquoi lorsque la lame traversa son abdomen, la stoppant net dans ses mouvements, le dragon n'en eut que la vision et pas immédiatement le ressenti. De cette manière, ils étaient tous condamnés, mais c'était l'unique solution. La jeune mage se sentit faiblir incroyablement vite, et s'effondra à genoux en suffoquant légèrement, retenant avec force l'épée pour en priver l'elfe qui venait de marquer un temps d'arrêt face à la réaction imprévisible de la jeune femme. Cette dernière ne trouva que la force de prononcer une parole, les yeux mi-clos rivés sur le sol. - "Protège ton fils. "- Si la jeune femme n'avait pas rompu la contact physique avec le dragon, c'est parce que son aura absorbait volontairement ou non toute la puissance dont elle disposait, y comprit celle s'échappant désormais de son corps à l'agonie, une source de magie à laquelle il n'aurait jamais pu avoir accès sans le sacrifice volontaire de la jeune femme, et pourtant d'une utilité indispensable pour parvenir à vaincre le roi de la chasse. Rhydian le lui avait dit il y avait des années, Aelendil absorbait son énergie vitale, tout comme sa puissance. Si elle avait su alors que ce serait là l'unique solution pour protéger leur descendance, elle en aurait probablement ri. La douleur de sa blessure s'effaçait alors que le froid l'engourdissait peu à peu, pourtant la jeune femme réussit à maintenir sa paume dans celle de l'argenté jusqu'à ce qu'elle ne possède plus la moindre trace de magie en elle, après quoi elle se laissa chuter sur le sol, à quelques pas de l'inconscience. Ses yeux presque fermés braqués sur le profil enragé de sa moitié, elle aperçut les premières manifestations de la détresse du dragon avant que la faucheuse ne vienne la cueillir définitivement. Ses dernières pensées furent pour Aelendil, espérant que le sort qu'elle lui avait jeté ainsi que sa puissance naturelle suffiraient à le faire résister le temps d'avoir raison de l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "   

Revenir en haut Aller en bas
 

"J'ai besoin de nos chemin qui se croisent "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Witcher - Next Gen :: Forêt-